Nombre total de pages vues

mercredi 15 décembre 2010

Où le gène FTO nous mène-t-il?

Un poids corporel de 110 kg indique très souvent un stade d'obésité chez l'homme. Source: http://www.vulgariz.com/
Une meilleure compréhension des mécanismes sous - jacents de la régulation de de la régulation du poids corporel est cruciale dans l'attaque de front du problème croissant de l'obésité chez l'homme. Des avancées technologiques récentes dans l'analyse des variations génétiques ont ouvert de nouvelles voies d'investigation dans le décryptage des bases moléculaires de cette maladie. En particulier, des variants du gène FTO (fat mass and obesity-associated gene); c.à.d gène associé à la masse grasse et à l'obésité ont été identifiés comme codant pour l'obésité humaine et ses désordres métaboliques associés. Des études portant sur le produit de ce gène récemment découvert, mènent à des considérations nouvelles et d'avant garde dans le domaine de la biologie de l'obésité. Dans la présente revue de littérature, nous examinons les données extraites d'études poursuivies sur des modèles humains et murins d'exploration du rôle potentiel du gène FTO [membre de la superfamille Fe (II) - et oxygénase 2-oxoglutarate-dépendant] dans la régulation de l'homéostasie énergétique et métabolique. Richard Larder et al, in Trends in Endocrinology and Metabolism 699, december 2010, in press  

Source: http://www.sciencedirect.com/ / Traduction et adaptation: NZ