Nombre total de pages vues

lundi 13 décembre 2010

Perturbation du métabolisme énergétique, disfonctionnement des circuits neuronaux et altération des fonctions cognitives dans la maladie d'Alzheimer

Les lésions de la maladie d'Alzheimer. Source: American Health Foundation
Des évidences épidémiologiques, neuropathiques et d'imagerie fonctionnelle permettent d'attribuer à des perturbations du métabolisme énergétique dans certaines régions du cerveau la cause de certains cas d'altération des fonctions congnitives. Des microcircuits de cellules nerveuses sont soumis à des phénomènes synaptiques excitatoires et inhibiteurs et à l'influence de facteurs neurotrophiques. Le vieillissement et la maladie d'Alzheimer se manifestent par des perturbations du métabolisme énergétique cellulaire, des niveaux d'excitation et d'inhibition neuronaux, du relâchement de facteurs neurotrophiques; provoquant une saturation des mécanismes compensatoires; avec pour conséquence un disfonctionnement des microcircuits et réseaux neuronaux du cerveau. Un bilan énergétique positif altère la capacité des neurones à s'adapter au stress oxydatif et métabolique. Des résultats expérimentaux obtenus chez l'animal montrent comment ces perturbations peuvent également être causées par un bilan énergétique positif comme dans les cas de diabète; et qu'elles conduisent à un vieillissement accéléré des fonctions cognitives et à la maladie d'Alzheimer. Des interventions thérapeutiques améliorant les fonctions cognitives lorsqu'elles sont altérées; en ciblant le métabolisme énergétique et la réponse adaptative au stress (comme par exemple les voies de signalisation médiées par la neurotrophine) se sont révélées efficaces chez des modèles animaux et lors d'études préliminaures chez l'homme. Dimitrios Kapogiannis and Mark P Mattson in The Lancet Neurology, Early Online Publication, 13 december 2010

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ