Nombre total de pages vues

lundi 31 janvier 2011

Couplage mTOR - nutrients cellulaires et homéostasie métabolique de l'organisme

Complexe Sirolimus m-TOR. Source: Wikipédia
La cible du complexe 1 rapamycin (mTORC1) chez les mammifères a la capacité de générer une réponse à une variété de nutrients essentiels par l'altération de processus métaboliques cellulaires. Par conséquent, ce complexe protéine kinase est amené à jouer un rôle dans le maintien des équilibres par le contrôle des changements dûs aux fluctuations des nutrients; avec pour but le maintien d'une homéostasie métabolique de l'organisme entier. On attribue les dysfonctionnements métaboliques dans toute une variété de pathologies métaboliques chez l'homme, y compris le diabète de type 2 aux défauts de régulation de mTORC1 dûs à la diversité physiologique ou génétique.

Nous sommes tout juste au commencement des explorations et identifications des fonctions tissu-spécifiques des fonctions du complexe mTORC1. Dans cette revue, nous relevons en détail toute les connaissances actuelles relatives aux fonctions physiologiques de mTORC1 pour ce qui est du contrôle du métabolisme systémique; en axant nos efforts pour avancer sur les modèles génétiques de souris. Jessica J. Howell, in Trends in Endocrinology and Metabolism 706, 2011, in press

Source: http://www.sciencedirect.com/ / Traduction et adaptation: NZ
Enregistrer un commentaire