Nombre total de pages vues

jeudi 13 janvier 2011

Radiothérapie d'épargne de la parotide à intensité modulée versus radiothérapie conventionnelle dans le cancer de la tête et du cou (PARSPORT): un essai multicentrique radomisé contrôlé de phase 3

Régions anatomiques de la tête et du cou. Source: Encyclopédie médicale Vulgaris
La xérostomie est l'effet secondaire tardif le plus commun en radiothérapie de la tête et du cou. En comparaison de la radiothérapie conventionnelle, la radiothérapie à intensité modulée (IMRT) a la faculté réduire le taux d'irradiation des glandes partotides. Nous avons examiné l'hypothèse selon laquelle la radiothérapie d'épargne des glandes partotides réduite l'incidence de xérostomie sévère chez les patients. (...)

47 patients étaient inclus dans chaque groupe de traitement. Le temps médian de suivi était de 44 mois. 6 patients de chaque groupe sont décédés avant 12 mois de traitement; 7 patients du groupe de radiothérapie conventionnelle et 2 patients du groupe IMRT n'ont pas été examinés à 12 mois de traitement. (...)

Le traitement d'épargne des glandes parotides IMRT a réduit significativement l'incidence de la xérostomie et permis aux patients de recouvrer la fonction de salivation et d'améliorer leur qualité de vie associée. Ces données soutiennent donc que l'utilisation du traitement IMRT apporte un bénéfice dans le traitement des carcinomes à cellules squameuses de la tête et du cou. Christopher M Nutting et al, The Lancet Oncology, Early Online Publication, 13 January 2011

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ