Nombre total de pages vues

lundi 28 mars 2011

Thérapie préventive du cancer du sein: déclaration de consensus

Cancer du sein. Source: www.mceonline.org/mcefr/le_cancer_du_sein.htm
En mars 2010, un groupe d'experts se sont réunis afin d'élaborer une déclaration de consensus dans le domaine du cancer du sein, avec pour objectif prévention et intervention en matière thérapeutique. Nous en présentons les conclusions dans cette revue de littérature. Nous avons en premier lieu admis d'un commun accord que le terme chimioprévention (ou chimioprophylaxie) est inapproprié; et que "thérapie préventive" représente mieux la caractéristique de toute cette démarche. Deux (2) modulateurs sélectifs des récepteurs aux oestrogènes, à savoir le tamoxifène et le raloxifène sont jusqu'à présent les deux (2) traitements autorisés par l'américaine Food and Drug Administration pour la thérapie préventive. Le tamoxifène est plus efficace et peut être prescrit aux femmes en préménopause mais le raloxifène provoque moins d'effets secondaires. Des molécules plus récentes, telles le lasoxifène et l'arzocifène sont également efficaces, mais doivent encore faire l'objet d'études complémentaires. Les inhibiteurs des aromatases pourraient être encore plus efficaces, et les résultats d'études de prévention sur ces produits sont attendus avec impatience. D'autres molécules, plus récentes, comme les bisphosphonates ou la metformine ont montré des résultats prometteurs lors d'études d'observation; elles nécessitent toutefois d'êtres testées lors d'essais de prévention. D'autres substances, comme l'aspirine, les anti-inflammatoires non-stéroïdiens, les inhibiteurs COX-2, les rétinoïdes, les rexinoïdes et certains additifs nutritionnels en usage dans les régimes alimentaires ont des effets limités ou sont encore en phase précoce d'études. Les nouvelles tumeurs contralatérales observées chez des femmes atteintes d'un cancer du sein peuvent être utiles comme modèle de prévention, comme cela a été observé avec le tamoxifène. S'il est validé, ce modèle pourrait faciliter la mise en place d'essais cliniques plus simples, moins onéreux et mieux ciblés dans les tests de nouveaux principes actifs. Prof Jack Cuzick PhD et al, in The Lancet Oncology, Early Online Publication, 28 March 2011

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ