Nombre total de pages vues

vendredi 27 mai 2011

Efficacité et sécurité d'une chimiothérapie palliative chez des patientes atteintes d'un cancer du sein avancé, prétraité aux anthracyclines et aux taxanes: une revue systématique

Le carcinome canalaire invasif (CCI) représente 80% des cancers du sein invasifs.
Source: www.arcagy.org/infocancer/
Il n'existe actuellement pas de monothérapie standard ou de chimiothérapie palliative combinée, destinées aux patientes atteintes de cancer du sein avancé, prétraité aux anthracyclines et aux taxanes. Dans cette revue systématique, nous évaluons les connaissances actuelles sur l'efficacité et la sécurité des chimiothérapies mono produit - capecitabine, vinorelbine, gemcitabine et doxorubicine liposomale - communément utilisées en pratique clinique quotidienne. Nous avons identifié 22 études, parmi lesquelles 10 examinaient la capecitabine,  9 la vinorelbine, 3 la gemcitabine et 1 la doxorubicine liposomale. C'est à propos de la capecitabine et de la vinorelbine que la plus grande quantité d'information a été rassemblée. Ces 2 médicaments ont montré une bonne efficacité. Le taux de contrôle de la maladie était significativement différent entre les 4 médicaments considérés, ce qui représente une donnée pertinente en termes de mesure d'amélioration des symptomes liés à la tumeur et du maintien et de l'amélioration de la qualité de la vie. Afin d'obtenir plus d'évidences sur l'efficacité et la sécurité des agents de chimiothérapie administrés aux patientes atteintes d'un cancer du sein avancé prétraité, des comparaisons randomisées de l'effet de plusieurs médicaments administrés en monothérapie ou en combinaison avec d'autres agents ciblés sont nécessaires. Linda JM Oostendorp Msc et al, in The Lancet Oncology, 27 May 2011

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ