Nombre total de pages vues

lundi 23 mai 2011

Réprimer ou ne pas réprimer: voilà toute la question

Exemple de fonction contrôlée par p53: l'apoptose. Les voies de signalisation de l'apoptose dépendantes de p53 sont médiées par l'activation transcriptionnelle de BAX, PUMA et APAF-1.
p53 est probablement le gène suppresseur de tumeur le plus central de nos cellules; intégrant les signaux de stress pour activer les programmes de transcription responsables du maintien de l'homéostasie cellulaire. Beaucoup des effets en aval de p53 sont la conséquence de son activité comme facteur de transcription, résultant en une induction de multipes gènes cibles. Cependant, en plus de son activité d'activateur de gènes, la répression de l'expression génique correspond à une part essentielle de la réponse cellulaire aux fonctions médiées par p53. Les mécanismes moléculaires et biologiques dépendant de la répression de l'expression génique par p53 n'ont pas été étudiées de manière approfondie. Nous passons en revue les connaissances acutelles des mécanismes et des conséquences biologiques de la répression génique par p53; avec une attention particulière portée sur les mécanismes de représsion récemment découverts, impliquant des molécules d'ARN non-codant, aspect émergent de la régulation du réseau cellulaire p53. John L. Rinn and Maite Huarte, in Trends in Cellular Biology-794, Online 19 May 2011, in press.

Source: http://www.sciencedirect.com/ / Traduction et adaptation: NZ