Nombre total de pages vues

jeudi 16 juin 2011

Efficacité des interventions pour l'amélioration de la détection de la syphilis pendant la grossesse: revue systématique et méta - analyse

Syphilis congénitale chez un nouveau-né. Source: http://menshealth.about.com/cs/stds/l/blsyph_photo2.htm
Environ 2,1 millions de femmes enceintes présentent une syphilis avérée chaque année. Sans détection et sans traitement, 6,9 % de ces femmes vivront une grossesse à issue défavorable. Les objectifs de cette étude étaient de passer en revue la littérature de manière systématique, afin de déterminer l'efficacité des interventions de détection permettant de prévenir la syphilis congénitale et d'autres grossesses à issue défavorable.

Nous avons recherché dans 4 bases de données électroniques les études permettant l'examen d'évidences montrant l'efficacité des interventions sur 3 paramètres : l'augmentation des tests de détection de la syphilis, l'augmentation des cas traités, et la diminution des grossesses à issue défavorable. Nous avons utilisé un modèle d'effets fixes de méta - analyse pour estimer les risques relatifs pris en commun; sous condition d'absence (ou de quasi absence) d'hétérogénéité entre les essais pris en compte.

10 études ont satisfait aux critères d'inclusion, y compris 2 essais randomisés. Seules 2 études avaient pour but d'encourrager les femmes d'avoir recours aux soins plus tôt au cours de leur grossesse. 9 études comprenaient une décentralisation de la détection et du traitement. Les effets des interventions sur la décision de prise en chage de la détection d'une syphilis prénatale et de recevoir une dose de pénicilline étaient variables et ne pouvaient être pris en considération ensemble pour évalutation statistique. Les études d'intervention montraient une diminution des cas de morts à la naissance et de morts prénatales (...). L'incidence de syphilis congénitale était quant à elle diminuée dans les 4 études où ce paramètre était mesuré, avec des résultats hétérogènes.

Les interventions visant à améliorer la couverture et les effets de programmes de détection d'une éventuelle syphilis prénatale pourraient réduire les incidences de morts prénatales et à la naissance de 50%. Les ressources nécessaires à la mise en place de programmes de détection pourraient se révéler être un investissement rentable pour la diminition du nombre de grossesses à issue défavorable et l'amélioration de la survie néonatale et infantile. Dr Sarah Hawkes PhD et al, in The Lancet Infectious Diseases, Early Online Publication, 16 June 2011.

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ