Nombre total de pages vues

jeudi 7 juillet 2011

Etendue et conséquence des saignements lobaires intracérébraux sur génotype APOE: étude d'association génique

Angiopathie amyloïde cérébrale. Source: http://www.ledocdunet.com/
Les porteurs des allèles epsilon2 et epsilon4 du gène APOE ont un risque augmenté d'hémorragie intracérébrale (HIC) dans les régions lobaires; du fait vraisemblablement des effets de ces variants de gènes sur le risque d'angiopathie cérébrale amyloïde. Notre but était d'évaluer l'association pouvant exister entre ces variants géniques et la gravité d'une HIC, en termes de volume d'hématome au diagnostic et de pronostic subséqent.

Nous avons mené des études d'association des gènes APOE epsilon2 et APOE epsilon4 avec les volumes produits par une HIC, chez des patients atteints d'une HIC primaire sur 3 phases: 1 phase de découverte sur 865 sujets d'origine Européenne provenant de l'étude "Genetics of Cerebral Hemorrage on Anticoagulation"; et 2 phases de réplication sur 946 Européens (réplication 1) et 214 Afro-Américains (réplication 2) (...).

Pour les patients atteints d'hémorragie intracérébrfale lobaire, les porteurs de l'allèle APOE epsilon2 montraient des volumes plus élevés de HIC que les non porteurs, dans la phase de découverte             (p=2,5 x 10-5) et dans les 2 phases de réplication (p=0,008 chez les Européens et p=0,016 chez les Afro-Américains) (...).

La nature des accidents vasculaires associés à l'allèle APOE epsilon2 pourrait avoir un rôle dans la gravité et l'évolution clinique de l'hémorragie intracérébrale lobaire. Le criblage des patients faisant une HIC, pour la détection des variants epsilon2 pourrait permettre d'identifier les patients à risque augmenté de mortalité et faible résultat fonctionnel. Alessandro Biffi et al, in The Lancet Neurology, Early Online Publication 7 July 2011.

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ