Nombre total de pages vues

mercredi 24 août 2011

Rapport coût-efficacité des options pour le diagnostic d'une hypertension en soins de santé primaire: étude de modélisation

Mesure ambulatoire de la pression artérielle. Source: www.gsk.fr/gsk/votresante/hta/symptome.html 
Le diagnostic d'une hypertension a jusqu'à présent été traditionnellement basé sur des mesures de pression artérielle en clinique, mais les mesures faites en ambulatoire ou à la maison montrent une meilleure corrélation avec les chiffres de morbi-mortalité associée; et les suivis en ambulatoire sont également plus précis que les suivis effectués à la fois en clinique et à la maison, pour le diagnostic de l'hypertension. Notre but était de comparer le rapport coût - efficacité de différentes stratégies pour le diagnostic de l'hypertension.

Nous avons effectué une analyse probabiliste de rapport coût - efficacité (modèle de Markov). Pour ce faire, nous avons utilisé une population sous soins de santé primaire âgée de 40 ans et plus, avec une pression artérielle >= 140/90 mm Hg au dépistage, avec une prévalence de facteurs de risque équivalente à la population générale. Nous avons comparé 3 stratégies de diagnostic - a. poursuite des mesures de pression artérielle en clinique b. à la maison, et c. en monitorage ambulatoire - en termes de coûts (à vie), années de vie ajustées par la qualité de vie et rapport coût - efficacité des suivis.

Le monitorage en ambulatoire s'est révélé être la meilleure stragégie en termes de rapport coût - efficacité chez les hommes et chez les femmes, quel que soit l'âge. Cette méthode s'est révélée avantageuse en termes de coût pour tous les groupes [à partir de 56 livres sterling (...) chez les hommes âgés de 75 ans, jusqu'à 323 livres sterling (...) chez les femmes âgées de 40 ans]; et a également eu pour résultat un meilleure score en années de vie ajustées par la qualité de vie chez les hommes et les femmes âgés de plus de 50 ans (à partir de 0.006 (...) pour les femmes âgées de 60 ans, à 0.022 (...) pour les hommes âgés de 70 ans. (...).

Le monitorage en ambulatoire est une stratégie de diagnostic de l'hypertension efficace; la généralisation de son application après premier examen en clinique réduirait les erreurs de diagnostic et serait génératrice d'économies. Les coûts additionnels d'un monitorage en ambulatoire sont contrebalancés par les économies générées par des traitements mieux ciblés. Le traitement en ambulatoire est recommandé à la plupart des patients avant même le début de l'administration des antihypertenseurs. Kate Lovibond et al, MSc, in The Lancet, Early Online Publication, 24 August 2011.

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ