Pages vues le mois dernier

jeudi 10 novembre 2011

Détection de la conscience "au chevet" de patients dans un état végétatif: une étude de cohorte

Mesures d'activités cérébrales à l'aide de la technique Coma Recovery Scale-Revised pour détecter le moindre signe de conscience. Source: www.ulg.ac.be/cms/c_271613/erreur-diagnostiqu...
Les patients diagnostiqués "végétatifs" montrent des périodes de veille, mais ils paraissent inconscients d'eux - mêmes et de leur environnement. Bien que des mesures d'IRM fonctionnelle aient montré que certains de ces patients sont conscients, les questions de coût et d'accessibilité empêchent l'utilisation de l'examen par IRM fonctionnelle chez la plupart des ces patients. Notre but était d'évaluer la détection "au chevet" de la conscience par électroencéphalographie (EEG) chez des patients dans un état végétatif.

Cette étude a été réalisée dans deux (2) centres européens. Nous avons recruté des patients ayant subi des blessures traumatiques au cerveau et des patients ayant subi des blessures non traumatiques au cerveau; satisfaisant aux prérequis définis par l'échelle de rétablissement d'un coma (Coma Recovery Scale-Revised definition dans le texte) pour ce qui est d'un état végétatif. Nous avons développé une nouvelle application EEG impliquant de l'imagerie motrice, permettant la détection de la conscience en réponse à une commande, en l'absence de tout comportement ouvert. Les patients ont été soumis à l'application, au cours de laquelle il leur était demandé d'imaginer des mouvements de la main droite et des orteils, sur commande. Nous avons mesuré les réponses EEG commande-spécifiques chez chaque patient; et évalué chez chacun les évidences claires de marqueurs statistiques fiables et appropriés d'imagerie motrice; similaires à ceux relevés chez des sujets de contrôle sains et conscients.

Nous avons étudié seize (16) patients diagnostiqués comme étant dans un état végétatif et douze (12) sujets de contrôle sains. Trois [(3) 19%] des 16 patients pouvaient générer des réponses EEG appropriées et fiables à la suite de deux (2) commandes distinctes, et ce malgré une absence totale de réponse en termes de comportement (classification de précision 61 - 78%). Nous avons noté une relation significative entre l'historique clinique des patients (âge, temps écoulé depuis la blessure, causes, score comportemental) et leur aptitude à suivre les commandes. Lorsque les sujets étaient classés selon la cause de leur état, deux [(2)20%] des cinq (5) traumatisés et un [(1) 9%] des onze (11) non traumatisés avaient répondu de manière satisfaisante aux tests.

Malgré une évaluation clinique rigoureuse, beaucoup de patients en état végétatif échappent au diagnostic. La méthode EEG que nous avons développé est d'un coût très raisonnable, pratique, facilement accessible et objective. Elle pourrait permettre l'utilisation de la technnique "au chevet" pour le rediagnostic des patients qui paraissent entièrement végétatifs sur le plan comportemental mais chez qui pourraient subsister des fonctions cognitives et une conscience résiduelles. Dr Damian Cruse PhD, in The Lancet, Early Online Publication, 10 November 2011, in press

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ
Enregistrer un commentaire