Nombre total de pages vues

jeudi 12 janvier 2012

Effet de l'âge sur les décisions relatives au nombre d'embryons à transférer dans la conception assistée: une étude prospective

Injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde à  l'aide d'une pipette dans un ovule retenu par une pipette  à succion. Source iconographique et légendaire: Wikipedia
Le transfert sélectif d'un seul embryon a été proposé comme stratégie visant à réduite le risque de naissances multiples et denrésultats défavorables de grossesse, après fécondation in vitro (FIV). Reste à savoir si cette approche devrait rester uniquement applicable chez la femme jeune.

Dans une étude prospective, effectuée sur des données fournies par l'organisme d'octroi de permis en matière de conception assistée chez l'homme au Royaume - Uni (Human Fertilization and Embryology Authority du Royaume - Uni), nous avons mené une étude sur les effets du nombre d'embryons transférés en fonction de l'âge de la mère, sur la viabilité des naissances. Nous avons comparé les taux de naissances viables, de naissances multiples, les naissances de nouveaux - nés à poids corporel bas (<2,5 kg), les naissances prématurées modérées (<37 semaines) et les naissances prématurées sévères (<33 semaines) chez les femmes de moins de 40 ans et chez les femmes de 40 ans et plus. Nous avons utilisé des méthodes logistiques  et de régression binomiale afin d'évaluer le risque relatif et les différences absolues en terme de risque.

Nous avons évalué 124 148 cycles de FIV au total, qui ont donné 33 514 naissances viables. Les rapports de probabilité (cotes) de naissances viables étaient plus élevés chez les femmes âgées de 40 ans et plus que chez les femmes âgées de moins de 40 ans, quand deux embryons étaient transférés, en comparaison du transfert d'un seul embryon (p=0,0006); mais la différence absolue en terme de risque de naissance viable était plus petite chez les femmes âgées de 40 ans et plus par rapport aux femmes âgées de moins de 40 ans (p<0,0001). Les rapports de probabilité (cotes) et les différences absolues en terme de risque de naissance multiple, naissance prématurée et poids corporel bas à la naissance était plus petit chez les femmes âgées par rapport aux femmes jeunes (analyses effectuées sur 32 732 cycles sur lesquels une naissance viable sur laquelle des données complètes ont pu être recueillies pour ce qui est de l'âge gestationnel et du poids à la naissance). Le taux de naissances viables n'a pas augmenté avec le transfert de 3 embryons; mais une augmentation du risque d'issues périnatales défavorables a été identifiée.

Le transfert de 3 embryons ou plus devrait être évité, quel que soit l'âge. La décision du transfert d'un ou deux embryons doit être évaluée à partir de facteurs pronostics comme l'âge. Prof Debbie A Lawlor PhD and Prof Scott M Nelson PhD, in The Lancet, Early Online Publication, 12 January 2012

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ
Enregistrer un commentaire