Pages vues le mois dernier

lundi 6 février 2012

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO)

Glandes et infections bronchiques. Dilatation glandulaire par un mucus riche en sialomucine. Coloration bleu Hibda. x100.
Source: Inserm http://www.inserm.fr/thematiques/immunologie-hematologie-pneumologie/dossiers-d-information/bronchopneumopathie-chronique-obstructive-bpco
La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) se caractérise par une obstruction partiellement réversible des voies respiratoires, une inflammation des voies respiratoires, et des effets systémiques ou comorbidités. La cause principale en est le tabagisme, mais d'autres facteurs ont été identifiés. Plusieurs processus pathobiologiques intéragissent sur un contexte de déterminants génétiques, sur la croissance pulmonaire et autres facteurs environnementaux. La maladie, aggravée par les exacerbations chez les patients gravement atteints; est due à hauteur d'une proportion évaluée à 78% à des infections virales et/ou bactériennes. Les comorbidités comprennent la maladie cardiaque ischémique, le diabète, et le cancer du poumon. Les bronchodilatateurs constituent le traitement de choix: agonistes beta 2 et agents anticholinergiques à action prolongée sont les plus fréquemment utilisés (souvent associés aux corticostéroïdes en inhalation). Outre l'amélioration des symptomes, on note un certain effet de ces traitements sur le cours de la maladie. Des recherches complémentaires devraient être programmées avec pour objectif le développement d'agents pouvant avoir des effets bénéfiques notables chez les patients atteints de BPCO. Prof Marc Decramer MD et al, in The Lancet, Early Online Publication, 6 February 2012

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ
Enregistrer un commentaire