Pages vues le mois dernier

mercredi 21 mars 2012

Effet de la prise quotidienne d'aspirine sur le risque de métastases cancéreuses: une étude sur l'incidence des cancers pendant les essais randomisés contrôlés

L'aspirine préviendrait le risque de cancer colorectal.
Source: http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/10/27/15203-laspirine-previendrait-cancer-colo-rectal
La prise quotidienne d'aspirine réduit le l'incidence à long terme de certains adénocarcinomes; mais les effets sur la mortalité due à certains cancers devient évaluable seulement après quelques années, suggérant que ce traitement pourrait en réduire la croissance ou les métastases. Nous avons mesuré la fréquence de développement des métastases à distance chez des patients qui ont développé un cancer pendant les essais clinique de prise d'aspirine quotidienne versus contrôle. 

Notre analyse a inclus cinq essais randomisés d'administration quotidienne d'aspirine (>= 75 mg/jour) versus contrôle pour la prévention des accidents cardiovasculaires au Royaume - Uni. Des documents électroniques et sur papier concernant des patients avec un cancer incident, ont été passés en revue. L'effet de l'aspirine sur le risque de métastases à présentation ou pendant le suivi (suivi post-essai inclus) était stratifié en fonction de l'histologie de la tumeur (adénocarcinome versus autre tumeur cancéreuse) et des caractéristiques cliniques.

Sur 17 285 participants aux essais, 987 étaient atteints d'une tumeur cancéreuse solide s'étant développée pendant le suivi d'une durée moyenne de 6,5 ans. 
L'administration d'aspirine a diminué le risque de cancer avec métastases à distance (tous cancers, p=0.001 - significatif; adénocarcinome, p=0,0007 - significatif; autres cancers solides p=0,39 - non significatif), dû principalement à la réduction en proportion des adénocarcinomes métastasés versus adénocarcinomes locaux.
L'aspirine a réduit le risque d'adénocarcinome avec métastases - en diagnostic initial - (p=0,02 - significatif) ainsi que le risque de métastases pendant la période de suivi ultérieur chez les patients sans métastases au départ (p=0,0009 - significatif), particulièrement chez les patients atteints de cancer colorectal (p=0,0008 - significatif) et chez les patients chez lesquels le protocole d'essai était maintenu jusqu'au diagnostic et après (p=0,0009 - significatif).
L'aspirine a réduit le risque de décès dûs au cancer chez les patients atteints d'adénocarcinome sans métastases au diagnostic (p=0,0006 - significatif). Par conséquent, l'aspirine a diminué le risque global d'adénocarcinome mortel sur les populations ayant participé aux essais (p=0,0002 - significatif), mais pas le risque d'autres cancers mortels (p=0,64 - non significatif; différence, p=0,003 -significatif). Les effets étaient indépendants de l'âge et du sexe, mais le bénéfice absolu était plus élevé chez les fumeurs. (...).

L'aspirine prévient le développement de métastases à distance et peut contribuer à la diminution de la mortalité précoce par cancer, dans des essais cliniques aspirine versus contrôle. Ce résultat suggère que l'aspirine pourrait aider au traitement de certains cancers, et fournit des indices soutenant le principe d'intervention pharmacologique pour la prévention spécifique contre les métastases à distance. Prof Peter M Rothwell, in The Lancet, Early Online Publication, 21 March 2012

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ
Enregistrer un commentaire