Pages vues le mois dernier

jeudi 1 mars 2012

Efficacité d'un traitement cognitivo-comportemental diffusé sur internet pour des adolescents atteints du syndrome de fatique chronique (FITNET)

Le nombre d'enfants et d'adolescents atteints du syndrome de fatique chronique aussi appelé encéphalomyélite myalgique pourrait être sous-estimé selon une étude publiée dans le British Medical Journal.
Source: http://www.psychomedia.qc.ca/syndrome-de-fatigue-chronique/2011-12-14/prevalence-adolescents-enfants-sous-estimee
Le syndrome de fatigue chronique se caractérise par une fatigue persistante accompagnée d'un grave handicap. La thérapie cognitivo-comportementale semble être un traitement prometteur, mais assujettie à restrictions. Nous avons développé "Fatigue In Teenagers" (Fatigue chez les Adolescents) sur internet (FITNET), le premier programme thérapeutique diffusé sur internet et destiné aux adolescents atteints de ce trouble, et comparé son efficacité avec celle des soins habituels.

Des adolescents âgés de 12 à 18 ans, atteints du syndrome de fatigue chronique, ont été répartis à égale proportion 1:1, soit:
  • dans le groupe de traitement FITNET, soit
  • dans un groupe recevant les soins habituels
dans un centre de traitement tertiaire; à l'aide d'un programme de randomisation généré par ordinateur. L'étude était ouverte. Les paramètres primaires mesurés étaient l'assiduité à l'école, la gravité de la fatigue, et le fonctionnement physique. Ces paramètres ont été mesurés à 6 mois, à l'aide de questionnaires informatiques. L'analyse a été effectuée sur population en intention de traiter. (...).

68 des 135 adolescents ont été soumis à la thérapie FITNET; et 67 aux soins habituels; 67 et 64 respectivement ont été inclus dans l'analyse finale. La thérapie FITNET s'est montrée significativement plus efficace que les soins habituels pour ce qui est des paramètres primaires - analysés en approche dichotomisée - à 6 mois: assiduité scolaire (50[75%] versus 10[16%]; p<0,0001), absence de fatigue sévère (57[85%] versus 17[27%]; p<0,0001), et fonctionnement physique normal (52[78%] versus 13[20%]; p<0,0001). Aucun évènement indésirable grave n'a été rapporté.

FITNET offre un traitement facilement accessible et très efficace pour les adolescents atteints du syndrome de fatigue chronique. Les résultats de cette étude justifient son implémentation à plus grande échelle. Dr Sanne L Nijhof MD et al, in The Lancet, Early Online Publication, 1 March 2012

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ
Enregistrer un commentaire