Nombre total de pages vues

vendredi 30 mars 2012

Equité dans les soins de santé de la mère, du nouveau-né et de l'enfant dans l'initiative "Compte à rebours vers 2015": une revue rétrospective de données provenant d'enquêtes dans 54 pays

David Beckham, footballeur et ambassadeur de l'Unicef, est allé à la rencontre de femmes et d'enfants vivant avec le VIH/Sida (décembre 2009). Getty Images.
Source: http://www.unicef.fr/contenu/actualite-humanitaire-unicef/david-beckham-en-afrique-du-sud-2009-12-04
Le Compte à rebours vers 2015 fait le point sur les progrès réalisés dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) 4 et 5; en insistant sur les inégalités au sein des pays. Nous avons étudié comment les inégalités dans le domaine de la santé de la mère, du nouveau-né et de l'enfant varient selon les interventions et les pays.

Nous avons effectué de nouvelles analyses de 12 interventions dans le domaine de la santé de la mère, du nouveau-né et de l'enfant, à partir d'enquêtes faites dans 54 pays participant au "Compte à rebours"; entre le 1er janvier 2000 et le 31 décembre 2008. Nous avons calculé les indicateurs sur la couverture en termes d'interventions selon les définitions standardisées, et les avons stratifiés en quintiles selon la richesse des personnes, sur la base d'indices d'activités. Nous avons étudié les inégalités selon deux indices sommaires pour ce qui est de l'inégalité absolue, et deux indices sommaires pour ce qui est de l'inégalité relative.

La couverture en soins concernant l'accouchement médicalisé assisté était l'intervention la moins équitable, selon nos quatre indices sommaires, suivie par la couverture en termes de visites prénatales. L'intervention la plus équitable était l'initiation précoce à l'allaitement. Le Tchad, le Nigeria, la Somalie, l'Ethiopie, le Laos et le Niger étaient les pays les plus inéquitables pour les interventions observées, suivis de Madagascar, du Pakistan, et de l'Inde. Les pays les plus équitables étaient l'Ouzbekistan et le Kirgizistan. Les interventions à base communautaire étaient en général plus également distribuées que celles dispensées dans des établissements de soins. Pour toutes les interventions, la variabilité de couverture entre les pays était plus importante pour les personnes les plus pauvres que pour les personnes les plus riches.

Nous avons noté de substantielles variations en termes de couverture, selon les interventions et les pays. Les interventions les plus inéquitables devraient être l'objet d'attention particulière, afin d'assurer la couverture de tous les groupes sociaux. Les interventions dispensées dans les établissements de soins nécessitent la mise en oeuvre de stratégies pour permettre un accès aux soins aux personnes les plus démunies. Les pays les plus inéquitables nécessiteront plus d'efforts, afin de réduire le fossé entre les personnes les plus modestes et les personnes les plus nanties. Dr Aluisi JD Barros PhD et al, in The Lancet, Volume 379, Issue 9822, Pages 1225 - 1233, 31 March 2012

Financement: Fondation Bill & Melinda Gates, Norad, Banque Mondiale

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ 
Enregistrer un commentaire