Nombre total de pages vues

vendredi 6 avril 2012

Imagerie cérébrale fonctionnelle de l'appétit

"Dormir peu stimule l'appétit. Le manque de sommeil stimule une hormone qui ouvre l'appétit". Yoshitaka Kaneita, Université du Japon.
Source: http://www.lalibre.be/societe/sciences-sante/article/408107/dormir-peu-stimule-l-appetit.html
L'obésité est un trouble neurocomportemental résultant de la suralimentation et du manque d'exercice physique.

Des mécanismes à la régulation très fine existent, permettant prise alimentaire et dépense énergétique d'être en phase. Cependant, face à l'abondance de produits alimentaires à la fois bon marché et riches en calories, certains êtres humains - et peut être même la plupart d'entre eux - ont tendance à en consommer au delà de leurs besoins. Le cerveau soumet la prise alimentaire à régulation par la prise en compte de signaux internes du bilan énergétique, et d'indices externes comme la disponibilité en nourriture; en exerçant un contrôle sur le comportement alimentaire. Ici se situe le problème central de l'obésité.

Cet article passe en revue la récente utilisation de l'imagerie cérébrale chez les humains dans l'étude du contrôle de l'appétit par le système nerveux; et comment les systèmes neuraux impliqués peuvent induire une vulnérabilité à la suralimentation et à un environnement obésogène. Alain Dagher, in Trends in Endocrinology and Metabolism - 786, online 5 April 2012, in press 

Source: www.sciencedirect.com / Traduction et adaptation: NZ 
Enregistrer un commentaire