Pages vues le mois dernier

mercredi 23 mai 2012

Radiochimiothérapie préopératoire et chimiothérapie postopératoire avec fluorouracile et oxaliplatine versus fluorouracile seul dans le cancer du rectum localement avancé: résultats initiaux de l'étude randomisée de phase 3 CAO/ARO/AIO-04

Cancer du rectum. Source: Wikipedia
La radiochimiothérapie préopératoire, la résection totale du mésorectum, et la chimiothérapie adjuvante au fluorouracile est le traitement combiné standard du cancer du rectum. Dans le but d'améliorer la survie sans récidive, cette étude de phase 3 (CAO/ARO/AIO-04) a ajouté l'oxaliplatine au traitement standard. La présente étude était une étude multicentrique de phase 3, ouverte, randomisée, effectuée sur des patients atteints d'un carcinome du rectum mis en évidence par histologie, de stade T3-T4. (...). Entre le 25 juillet 2006 et le 26 février 2010, des patients ont été recrutés et répartis au hasard en deux groupes: 

  • un groupe Contrôle recevant le traitement combiné standard à base de fluorouracile, consistant en une radiothérapie préopératoire de 50,4 Gy + fluorouracile en perfusion (1000 mg/m2, jours 1-5 et 29-33); suivie d'une chirurgie et de 4 cycles de fluorouracile en bolus (500 mg/m2, jours 1-5 et 29; groupe fluorouracile)
  • un groupe Expérimental recevant une radiothérapie préopératoire de 50,4 Gy + fluorouracile en perfusion (250 mg/m2, jours 1-14 et 22-35) et oxaliplatine (250 mg/m2, jours 1, 8, 22, 29); suivi d'une chirurgie et de 8 cycles de chimiothérapie adjuvante à base d'oxaliplatine (160 mg/m2, jour 1 et jour 15), leuvocorine (400 mg/m2, jour 1 et jour 15), et fluorouracile par perfusion (2400 mg/m2, jours 1-2 et 15-16); groupe fluorouracile + oxaliplatine)
La randomisation par blocs + distribution des codes de randomisation ont été effectués par ordinateur, et la stratification a été établie par centre, stade clinique T - cT - (cT1 versus cT4), stade clinique N - cN - (cN0 versus cN1-2), en ouvert. La survie sans récidive était paramètre principal mesuré. Les paramètres secondaires mesurés incluant la toxicité, la compliance aux traitements et la réponse histopathologique, figurent dans le présent rapport. Les analyses de sécurité et de compliance incluant les patients sous le qualificatif "traités"; les résultats d'efficacité ont été analysés selon le principe de "l'intention de traiter".


Sur les 1265 patients initialement recrutés, 1236 ont pu être évalués (613 dans le groupe fluorouracile + oxaliplatine et 623 dans le groupe fluorouracile). Des effets toxiques préopératoires ont été observés chez 140 (23%) des 606 patients qui recevaient fluorouracile + oxaliplatine et chez 127 (20%) des 624 patients qui ont reçu le fluorouracile seul en radiochimiothérapie. 
Les diarrhées de grade 3-4 étaient plus fréquentes chez les patients recevant fluorouracile + oxaliplatine que ceux qui recevaient le fluorouracile seul au cours de la radiochimiothérapie (73 patients [12%] versus 52 patients [8%]); de même que pour les nausées et vomissements de grade 3-4 (23[4%] versus 9[1%]). 
516 (85%) des 606 patients qui ont reçu un traitement radiochiothérapeutique à base de fluorouracile et oxaliplatine ont reçu la dose totale prévue de chimiothérapie, et 571 (94%) des patients ont reçu la dose totale de radiothérapie prévue; de même pour les 495 (79%) et 601 (96%) des 624 patients qui recevaient la radiochimiothérapie à base de fluorouracile seul respectivement. 
Une réponse complète a été obtenue chez 103 (17%) des 591 patients qui ont subi la chirurgie dans le groupe fluorouracile + oxaliplatine et chez 81 (13%) des 606 patients ayant subi la chirurgie dans le groupe fluorouracile seul (rapport de cotes de probabilité: 1,40; Intervalle de Confiance IC 95%: 1,02-1,92; p=0,038). 
Dans le groupe fluorouracile + oxaliplatine, 352 (81%) des 435 patients qui ont commencé une chimiothérapie adjuvante ont accompli tous les cycles prévus (avec ou sans réduction des doses), de même que 386 (83%) des 463 patients du groupe fluorouracile seul.

L'inclusion de l'oxaliplatine, en ajoût au traitement standard à base de fluorouracile s'est avéré possible, et a mené à une réponse pathologique complète chez un nombre plus élevé de patients que le traitement standard. Un suivi plus long est nécessaire à l'évaluation de la survie sans récidive. Prof Claus Rödel et al, in The Lancet Oncology, Early Online Publication, 23 May 2012

Financement: Fonds Allemand d'Aide au Traitement du Cancer (Deutsche Krebshilfe)

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ
Enregistrer un commentaire