Nombre total de pages vues

mercredi 27 juin 2012

Activité fonctionnelle cérébrale et captation présynaptique de dopamine chez des patients atteints de la maladie de Parkinson et de troubles cognitifs modérés: étude transversale

Activité dopaminergique (en rouge) mesurée dans le striatum sur un cerveau normal versus un cerveau atteint de la maladie de Parkinson. Photo: Marc Savasta (INSERM Grenoble)
Source: http://acces.ens-lyon.fr/acces/ressources/neurosciences/maladies-et-traitements/parkinson/causes
Beaucoup de patients atteints de la maladie de Parkinson souffrent de troubles cognitifs modérés (MCI). Des déficits fonctionnels de la mémoire active et passive suggèrent des dysfonctionnements de circuits frontaux-striataux. Notre but était d'étudier les réponses cérébrales au cours d'un exercice de mémorisation effectué par une cohorte de patients nouvellement diagnostiqués d'une maladie de Parkinson avec ou sans MCI; et n'ayant subi aucun traitement au préalable.

Les participants ont été recrutés pour une étude prospective de cohorte de patients atteints de Parkinson idiopathique et, plus généralement, de la maladie de Parkinson en tant que telle. Entre le 1er janvier 2004 et le 30 avril 2009, tous les praticiens médecins de la circonscription d'Umea (Suède) ont été réquisitionnés pour identifier toutes les personnes avec suspicion de Parkinsonisme au Département de Neurologie de l'Université d'Umea. Y ont été inclus les patients satisfaisant aux critères en vigueur, édictés par la banque de données cérébrales de la Parkinson's Disease Society du Royaume - Uni. Les personnes constituant les contrôles ont été recruté en correspondance pour ce qui est de l'âge et du sexe, avec les 50 premières personnes incluses dans l'étude. Les participants montrant un score - sur au moins 2 paramètres d'évaluation des fonctions cognitives - de 1,5 déviation standard plus bas que la moyenne de la population étaient classés comme MCI. Les critères principaux mesurés étaient: le signal IRM de mesure de la concentration sanguine en oxygène et la captation présynaptique SPECT. L'IRM fonctionnelle était effectuée pendant l'exercice pendant l'exercice de mémoire verbale de deux phases d'affilée. La mesure de dopamine présynaptique par SPECT a été réalisée afin d'établir l'intégrité du système dopaminergique présynaptique striatal. Les analyses transitoires relatives aux données d'IRM ont été faites sur cerveau entier et sur les régions fronto-striatales d'intérêt; les analyses semi-quantitatives des données de SPECT sur les régions striatales d'intérêt.

En comparaison des contrôles (n=24), les patients atteints de la maladie de Parkinson (n=77) ont montré un sous-recrutement du réseau cérébral comprenant les régions bilatérales striatales et frontales (p<0,001). Au sein du groupe des patients atteints de la maladie de Parkinson, les patients atteints de la maladie de Parkinson + MCI (n=30) ont montré un sous-recrutement supplémentaire du noyau caudé dorsal droit (p=0,005) et du cortex cingulaire antérieur bilatéral (p<0,001), en comparaison des patients atteints de la maladie de Parkinson sans MCI (n=26).
Chez les patients atteints de la maladie de Parkinson + MCI, la captation SPECT dans le noyau caudé droit était plus basse que chez les patients atteints de la maladie de Parkinson sans MCI (p=0,008) et se trouvait en corrélation avec le signal de niveau d'oxygène sanguin d'IRM fonctionnelle (r=0,32; p=0,0031).

L'altération des réponses cérébrales chez les patients atteints de la maladie de Parkinson suggère que les altérations cognitives sont liées à une dysfonction fronto-striatale. Urban Ekman MSc et al, in The Lancet Neurology, Early Online Publication, 27 June 2012

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ