Nombre total de pages vues

mercredi 6 juin 2012

Cellules tumorales circulantes et cancer du sein non métastasé: étude prospective

Cellule tumorale circulante isolée du sang périphérique chez une patiente du cancer du sein. (Dr José Antonio Lorente Acosta, Directeur de GENYO).
Source: http://canal.ugr.es/sciences-et-technologies-de-la-sante/item/53890
L'identification de cellules tumorales circulantes sont en corrélation avec un mauvais pronostic dans les cas de cancer du sein métastasé, mais il n'existe que peu de données disponibles décrivant l'importance des cellules tumorales circulantes chez les patientes atteintes de cancer non métastasé. Notre but était d'établir si les cellules tumorales circulantes sont prédictives d'un moins bon pronostic chez des patientes atteintes de cancer du sein non métastasé.

Nous avons collecté des données relatives aux cellules tumorales circulantes chez des patientes sans historique préalable de chimiothérapie, au moment de la chirurgie définitive. Ces patientes, atteintes d'un cancer du sein de stade 1 à 3, ont vu les données relatives à leur pathologie collectées entre février 2005 et décembre 2010. Nous avons jugé éligibles toutes les patientes atteintes d'un cancer du sein opérable, qui se sont présentées au Centre Médical du Cancer Anderson de l'Université du Texas (Houston, Texas, Etats - Unis d'Amérique). Les patientes étaient inéligibles si leur avaient été diagnostiqués soit un cancer du sein bilatéral, soit toute autre affection maligne dans les cinq années précédent le diagnostic du présent cancer. Nous avons mesuré les cellules tumorales circulantes à l'aide du CellSearch System (Veridex, Raritan, New Jersey, Etats - Unis d'Amérique). Nous avons corrélé les résultats relatifs aux cellules tumorales circulantes avec les caractéristiques tumorales standard; à savoir dimension et grade de la tumeur, status des oestrogènes et récepteurs aux oestrogènes, du récepteur 2 du facteur de croissance épidermique (HER2), des ganglions lymphatiques axillaires, à l'aide des tests de Khi-carré et de Fisher. Nous avons étudié les résultats à 35 mois de suivi médian. Des tests de log-rangs et des analyses de régression Cox ont été appliquées pour établir l'association entre cellules tumorales circulantes et survie globale sans progression de la maladie.

Aucune patiente n'a montré d'évènement indésirable grave ou complication au cours des collections de sang. Nous avons identifié une cellule tumorale circulante ou plus chez 73 (24%) des 302 patientes. La détection d'une cellule tumorale circulante ou plus, était prédictive à la fois d'une survie sans progression (log-rang p=0,005) et d'une survie globale (log-rang p=0,01) diminuées. 

La présence d'une cellule tumorale circulante ou plus était prédictive de récidive précoce et de survie globale diminuée, chez des patientes sans historique préalable de chimiothérapie, atteintes de cancer du sein non métastasé. Ces résultats suggèrent que la détection des cellules tumorales circulantes pourrait fournir des informations pronostiques importantes pour les patientes. Prof Anthony Lucci MD et al, in The Lancet Oncology, Early Online Publication, 6 June 2012

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ