Nombre total de pages vues

mardi 26 juin 2012

Estimation de la mortalité globale associée aux 12 premiers mois de pandémie au virus H1N1: étude par modélisation

Situation mondiale de la pandémie de grippe (AH1N1) au 6 juillet 2009. Copyright  OMS 2009
Source: http://www.rfi.fr/sciencefr/articles/115/article_82722.asp
18500 décès ont été confirmés par des données de laboratoire, causés par la pandémie de grippe AH1N1 de 2009; et dont il a été fait rapport pour la période avril 2009 - août 2010. Ce nombre semble ne représenter q'une fraction du nombre réel de décès associés à la pandémie de grippe AH1N1 de 2009. Notre but était de d'estimer le nombre global de morts pendant les 12 premiers mois de circulation virale dans chaque pays.

Nous avons calculé les taux bruts de mortalité associés à la pandémie de grippe - souche AH1N1 - de 2009 par âge (0-17 ans, 18 - 64 ans, et >64 ans) à l'aide du taux d'épisodes cumulés (sur 12 mois) d'attaques associées au virus dans 12 pays et les taux de mortalité associée aux symptômes (sCFR) de 12 pays à haut niveau de vie. Afin d'ajuster les taux bruts de mortalité aux différences entre les pays à risque, nous avons développé l'usage d'un facteur multiplicatif de mortalité respiratoire égal au rapport du taux de mortalité médian (estimation basse) par infection du tractus respiratoire de chaque région OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sur la médiane des pays à bas taux de mortalité. Nous avons calculé les taux de mortalité par maladie cardiovasculaire associés à la pandémie de grippe AH1N1 de 2009 avec le taux de décès dits "en excès" dues aux maladies cardiovasculaires et respiratoires pendant la pandémie dans 5 pays, et multiplié ces valeurs par le taux brut de mortalité associé au virus. Les taux de mortalité due aux maladies respiratoire et cardiovasculaires associés à la grippe AH1N1 de 2009 ont été multipliés par l'âge, afin de calculer le nombre de décès correspondant. 

Nous estimons qu'il y a globalement eu 201200 décès par maladie respiratoire (fourchette estimative: 105700 - 395600) additionnés de 83300 décès par maladie cardiovasculaire (46000 - 179900) associés à la pandémie de grippe AH1N1 de 2009. 80% des décès par maladies respiratoires et cardiovasculaires étaient des personnes âgées de moins de 65 ans; et 59% sont survenues en Asie du Sud-Est et en Afrique.

Nous estimons que la mortalité due aux maladies respiratoires et cardiovasculaires associées à la pandémie de grippe AH1N1 de 2009 était quinze (15) fois plus élevée que les décès confirmées par données de laboratoire. Bien qu'il n'y ait pas d'estimations de sCFRs disponibles s'agissant de l'Afrique et l'Asie du Sud-Est, un nombre disproportionné de décès estimés dus à la pandémie est probablement survenu dans ces régions. Ainsi, les efforts de prévention de grippe doivent être dirigés vers ces régions, théâtres de futures pandémies. Dr Fatimah S. Dawood, MD et al, in The Lancet Infectious Diseases, Early Online Publication, 26 june 2012, in press

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ