Nombre total de pages vues

mercredi 4 juillet 2012

Effet des campagnes d'immunisation de masse et des nouveaux vaccins oraux sur l'incidence de la poliomyélite au Pakistan et en Afghanistan, 2001 - 11: analyse rétrospective

Zones d'incidence de la poliomyélite. Source:  http://www3.chu-rouen.fr/Internet/services/sante_voyages/pathologies/poliomyelite/
Le Pakistan et l'Afghanistan représentent deux des trois pays où la transmission du virus de type sauvage de la poliomyélite au cours de la période 2010-11 a conduit le bureau exécutif de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à déclarer, en janvier 2012, que l'éradication de la polio est "une action de santé publique à programmer d'urgence". Notre but était de définir pourquoi  l'incidence de la polio est en croissance dans ces pays malgré les programmes d'innovation réalisés en matière de vaccination.

Nous avons entrepris une analyse appariée de cas témoins, sur la base d'un pool de données recueillies chez 46 977 enfants âgés de 0 à 14 ans atteints de paralysie flasque aiguë d'apparition récente, entre le 1er janvier  2001 et le 31 décembre 2011. L'historique de vaccination des enfants atteints de poliomyélite a été comparée avec celle des enfants atteints de paralysie flasque aiguë due à d'autres causes; afin d'estimer l'efficacité clinique des vaccins antipoliomyélitiques oraux (OPV) en Afghanistan et au Pakistan par régression logistique conditionnelle. Nous avons estimé la couverture vaccinale et la spécificité en termes de sérotypes de l'immunité induite chez les enfants âgés de 0 à 2 ans, et étudié son association avec l'incidence de la poliomyélite avec le temps dans 7 régions d'Afghanistan et du Pakistan.

Entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2011, il y a eu 883 cas de poliomyélite de sérotype 1 (710 au Pakistan et 173 en Afghanistan) et 272 cas de poliomyélite de sérotype 3 (216 au Pakistan et 56 en Afghanistan). L'efficacité clinique d'une dose d'OPV trivalent contre la poliomyélite de sérotype 1 était de 12,5% (IC 95% 5,6-16,8) comparé avec les 34,5% (16,1-48,9) pour l'OPV monovalent (p=0,007) et 23,4% (10,4-34,6) pour l'OPV bivalent (p=0,067). L'OPV bivalent n'était pas en infériorité comparé à l'OPV monovalent (p=0,21). La couverture vaccinale a diminué entre 2006-11 dans les Zones Tribales Administrées en Fédération (Federally Administered Tribal Areas - FATA- dans le texte), au Balochistan, et au Khyber Pakhtunwhwa au Pakistan et en Afghanistan du sud. Bien que partiellement mitigées par l'utilisation de vaccins plus efficaces, ces diminutions de couverture vaccinale ont résulté en une immunité induite par vaccination diminuée contre le virus de la poliomyélite de sérotype 1 au FATA et au Balochistan, accompagnée par des augmentations associées d'incidence de la poliomyélite.

L'efficacité de l'OPV bivalent est comparable à l'OPV monovalent et peut donc être utilisé pour l'éradication de la poliomyélite de sérotype 1, tout en minimisant le risque d'émergence de foyers de type 3. Cependant, cette diminution en couverture vaccinale dans des régions du Pakistan et d'Afghanistan ont sévèrement limité les effets de ce vaccin. Dr Kathleen M O'Reilly et al, in The Lancet, Early Online Publication, 4 July 2012

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ