Nombre total de pages vues

mercredi 11 juillet 2012

Tendances et pratiques de fin de vie, avant et après mise en vigueur de la loi sur l'euthanasie au Pays Bas de 1990 à 2010: étude transversale répétée

Status de la législation sur l'euthanasie en Europe en date du 25 janvier 2011
Source:  http://www.rtl.fr/actualites/vie-pratique/article/euthanasie-rtl-prolonge-le-debat-avec-marie-de-hennezel-7654086258
En 2002, la loi sur l'euthanasie a pris effet aux Pays Bas; s'en est suivie une légère baisse de fréquence de l'euthanasie. Nous avons étudié la fréquence et les pratiques de l'euthanasie, des suicides médicalement assistés, et d'autres pratiques de fin de vie en 2010, et analysé les tendances prises depuis 1990 en la matière.

En 1990, 1995, 2001, 2005 et 2010, nous avons entrepris des études à l'échelle des nations sur un échantillon stratifié, composé à partir des registres de personnes décédées au Pays Bas, dans lesquels toutes les décès et les causes de la mort ont été rapportés. Nous avons adressé des questionnaires aux médecins ayant assisté à ces décès (2010: n = 8496 décès). Tous les cas ont été pondérés pour ajustement de la stratification, effectuée en fonction de l'âge, du sexe, du statut matrimonial, de la région de résidence, des causes et du lieu de la mort.

En 2010, de tous les décès comptabilisés au Pays Bas, 2,8% (Intervalle de Confiance à 95% - IC 95% - 2,5 - 3,2; 475 sur 6861) sont le résultat d'une euthanasie. Le taux s'est révélé plus élevé que le taux de 1,7% (1,5 - 1,8; 294 sur 9965) observé en 2005, mais comparable à ceux de 2001 et 1995. La distribution en fonction de l'âge, du sexe, ainsi que les diagnostics, sont restés stables entre 1990 et 2010. En 2010, 77% (3136 sur 4050) de tous les cas d'euthanasie ou de suicide médicalement assisté ont fait l'objet d'un compte rendu à l'attention d'un comité d'examen (80% [1933 sur 2425] en 2005). La fin de vie non spécifiquement réclamée par le patient s'est moins souvent produite en 2010 (0.2%; IC 95% 0,1 - 0,3; 13 sur 6861) qu'en 2005, 2001, 1995 et 1990 (0,8%; 0,6 - 1,1; 45 sur 5197). L'état de sédation continue (coma) jusqu'à la mort est survenu plus fréquemment en 2010 [12,3% [11,6 - 13,1; 789 sur 6861]) qu'en 2005 (8,2% [7,8 - 8,6; 521 sur 9965]). De tous les décès de 2010; 0,4% (0,3 - 0,6; 18 sur 6861) ont été le résultat d'une décision du patient d'interrompre sa prise alimentaire et de boisson dans le but d'interrompre sa vie; dans la moitié des cas, le patient avait fait une demande d'euthanasie non accordée. 

Notre étude fournit des éclairages sur les conséquences de la législation de l'euthanasie et du suicide médicalement assisté dans le contexte plus général des pratiques de fin de vie. Au Pays Bas, la loi sur l'euthanasie a eu pour résultat une relative transparence des pratiques. Bien que la transposition de ces résultats à d'autres pays n'aille pas de soi, elle peut alimenter le débat sur la législation de la mort assistée dans d'autres pays. Prof Begie D Onwuteaka - Philipsen PhD et al; in The Lancet, Early Online Publication, 11 July 2012

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ