Nombre total de pages vues

mardi 28 août 2012

La gabapentine contre la toux chronique réfractaire: un essai randomisé en double aveugle, contrôlé par placebo

Voies nerveuses impliquées dans la toux. Source: Cauchin et Galmiche, Revue  Française d'Allergologie et d'Immunologie Clinique, Volume 48, Issue 8, December 2008, Pages 548-553
Source: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0335745708001664

La toux chronique réfractaire provoque des symptômes multiples et représente une altération de la qualité de vie. Des similarités entre la sensibilisation du réflexe tussigène observé dans la toux chronique et les douleurs neuropathiques suggèrent que les neuromodulateurs tels que la gabapentine pourraient être efficaces dans le traitement de la toux chronique réfractaire. Nous avons étudié l'efficacité de la gabapentine chez des patients atteints de toux chronique réfractaire.

Cet essai randomisé en double - aveugle, contrôlé par placebo, a été réalisé en clinique externe en Australie. Des adultes, atteints de toux réfractaire chronique (d'une durée supérieure à 8 semaines) - sans maladie ou infections respiratoires patentes - ont été répartis au hasard pour recevoir soit la gabapentine (dose maximum tolérable quotidienne de 1800 mg) ou le placebo correspondant pendant 10 semaines. La randomisation par blocs était générée par ordinateur, avec pour critère de stratification le sexe. Ni les patients, ni les investigateurs n'avaient accès au tableau de randomisation. Le critère principal était le changement de qualité de vie centrée sur la toux, mesuré à l'aide du Questionnaire Standardisé d'une Toux Chronique (Leicester Cough Questionnaire [LCQ] Score), à partir de la ligne de base au jour 0, jusqu'au jour 56 (8 semaines) d'administration du traitement (gabapentine ou placebo). L'essai a été analysé sur la population en "intention de traiter". (...)

62 patients ont été assignés pour recevoir soit la gabapentine (n=32), soit le placebo (n=30); 10 patients ont été retirés de l'étude avant son terme. La gabapentine a amélioré de manière significative la qualité de vie centrée sur la toux, comparé au placebo (différence intergroupe des scores LCQ significative, avec p=0,004). Les effets indésirables sont survenus chez 10 patients (31%) ayant reçu la gabapentine (nausée et fatigue étant les plus communément relevés) et trois (10%) chez les patients ayant reçu le placebo.

Le traitement de la toux chronique réfractaire avec la gabapentine est à la fois efficace et bien toléré. Ces effets positifs suggèrent que la sensibilité réflexe centrale est un mécanisme présent dans la toux chronique réfractaire. Dr Nicole M Ryan PhD et al, in The Lancet, Early Online Publication 28 August 2012, in press

Financement: Conseil National Australien pour la Santé et la Recherche Médicale, et Institut Hunter de Recherche Médicale, Newcastle, Australie

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ