Nombre total de pages vues

mardi 22 janvier 2013

N6-methyl-adenosine comme modification post-transcriptionnelle de l’ARN messager et ARN non codant de longue taille

N6-Methyladenosine
Source iconographique: Wikipedia 

N6-methlyl-adenosine (m6A) est la modification la plus abondamment observée chez les ARN messagers (ARNm) de mammifères. Sa découverte date des années 1970, et à ladite modification m6A ont été attribuées des fonctions dans le splicing de l’ARNm, son exportation, sa stabilité et son immunotolérance. L’intérêt et l’excitation intellectuelle autour de la modification m6A a récemment été ravivée, du fait de la découverte d’un enzyme d’élimination de m6A et l’application d’une toute nouvelle technologie dite « deep sequencing » - autrement dit « séquençage profond » - pour la localisation des sites spécifiques de modification. La protéine m6A déméthylase associée à la masse grasse et à l’obésité (FTO) contrôle l’homéostasie énergétique de la cellule et représente le premier enzyme sur lequel a été découvert une faculté de réversion d’une modification de l’ARN. Le séquençage de m6A met au grand jour des profils cellulaires m6A dépendants, indiquant que les modifications m6A sont soumises à haute régulation.  Cette revue de littérature fait le point des connaissances actuelles dans le domaine des modifications m6A chez les mammifères; ainsi que les avenues de recherche déjà ouvertes à encourager dans ce domaine dans le futur. Tao Pan, in Trends in Biochemical Sciences – 960, online 19 January 2013, in press

Source: Science Direct / Traduction et adaptation: NZ