Nombre total de pages vues

jeudi 27 juin 2013

Évaluation des scores de gravité pour le guidage empirique de l’utilisation des antibiotiques dans les cas de pneumonie communautaire

Identification des patients en classe I du Pneumonia Severity Index  de Fine. In Revue des Maladies Respiratoires Volume 28, Issue 2, February 2011, Pages 240 - 253
Source iconographique et légendaire: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0761842511000143
L’évaluation des scores de gravité ont été développés tout d’abord pour la prédiction de mortalité à 30 jours des pneumonies communautaires ; cependant, plusieurs directives ont étendu leur application au guidage de décision dans la prescription des antibiotiques. Cette approche offre des avantages théoriques, du fait qu’une baisse de traitement à large spectre chez des patients à faible risque pourrait réduire l’émergence d’effets secondaires ; et l’administration d’un traitement antibiotique à large spectre à des patients à haut risque de mortalité est intuitive. Cependant, les données permettant de soutenir cette approche restent obscures. En particulier, les directives émises par la British Thoracic Society suggèrent de suspendre l’administration des traitements à base antibiotiques macrolides  aux patients montrant un score Curb 65 réduit (unité de mesure de sévérité de la pneumonie)* ; malgré le fait que ces patients soient plus fréquemment porteurs d’agents pathogènes atypiques que ceux atteints d’une pneumonie plus sévère. Les scores permettant la mesure de la gravité ne sont pas fiables dans tous les cas, surestiment parfois la gravité d’une maladie chez les patients âgés, conduisant à l’administration d’un traitement à large spectre innapproprié chez des sujets à haut risque de complications comme ceux atteints  d’infections à Clostridium difficile. Dans cette Revue, nous discutons des évidences pour une prescription d’antibiotiques guidée par le score de sévérité et suggèrent le recueil de données d’effets bénéfiques supplémentaires avant l’adoption universelle de cette approche. Aran Singanayagam, Dr James D Chalmers; in The Lancet Respiratory Medicine, Early Online Publication, 27 June 2013, in press

*Indication du traducteur

Source: The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ