Nombre total de pages vues

jeudi 20 juin 2013

Programmation nutritionnelle et résistance à l’insuline: causes et conséquences

Nutella: bombe calorique dont la consommation excessive et répétée peut contribuer à une prise de poids et au développement précoce d'une résistance à l'insuline et d'un diabète de type 2
Source iconographique: http://www.lepoint.fr/politique/les-senateurs-socialistes-veulent-taxer-le-nutella-07-11-2012-1526196_20.php
De solides observations médicales indiquent que des environnements prénatal et postnatal précoce défavorables ont des effets significatifs à long terme sur les facteurs de risque qui ont pour résultats résistance à l’insuline, diabète de type 2, et plus tardivement maladies cardiovasculaires. Ici, nous discutons des connaissances actuelles sur les effets de l’alimentation de la mère et du nouveau-né  sur la croissance précoce et le risque à long terme de développement d’une résistance à l’insuline au niveau de plusieurs organes différents, et au niveau de l’organisme entier. Des données de plus en plus nombreuses attestent du rôle des mécanismes épigénétiques sous-jacents de cette programmation nutritionnelle, consistant en des changements héréditaires soumettant l’expression génique à régulation, et qui, à son tour, va modeler les phénotypes de génération en génération. Le décryptage de ces mécanismes moléculaires au niveau de tissus clés et la découverte de marqueurs biologiques clés fournissent des points de vue précieux pour le développement de stratégies interventionnelles efficaces. Daniella E. Duque-Guimarães and Susan E. Ozanne, in Trends in Endocrinology and Metabolism -889, online 18 June 2013, in press

Source: Science Direct / Traduction et adaptation: NZ