Nombre total de pages vues

jeudi 29 août 2013

L’oligoendroglie comme soutien métabolique et agent de maintien de l’intégrité structurelle des axones

Oligodendroglie
Source iconographique: http://psychologie-m-fouchey.psyblogs.net/?post/392-Les-cellules-gliales
Les axones sont des extensions neuronales spécialisées dans l’organisation complexe du système nerveux central. Afin de maintenir leur fonction chez les axones qui souvent s’étendent à distance du corps cellulaire, des mécanismes spécialisés dans la fourniture d’énergie - indispensable pour ce faire -, semblent être nécessaires. Une meilleure compréhension des maladies démyélinisantes chez l’homme acquise au  cours de ces dix dernières années, ainsi que le développement de modèles animaux ont suggéré que l'oligodendroglie est critique pour le maintien de la fonction axonale. Dans cette revue de littérature, nous discutons des preuves de la vulnérabilité des neurones suite au manque de nutrients, de l’importance des oligodendrocytes pour la fonction et la survie des axones, et des données récentes suggérant que le transfert de métabolites pourvoyeurs d’énergie de l’oligodendroglie vers les axones via le transporteur de monocarboxylate 1 (MCT1) peut être critique pour la survie des axones. Cette voie de signalisation a d’importantes implications à la fois pour la biologie de base du système nerveux et pour les maladies neurologiques humaines. La compréhension améliorée du rôle de la biologie de l’oligodendroglie fournit une opportunité extrêmement excitante pour une révision des connaissances en biologie du système nerveux, la compréhension des troubles d’origine myélinique, et les développements thérapeutiques associés. Brett M. Morrison, Yougjin Lee, and Jeffrey D. Rothstein, in Trends in Cell Biology – 986, online 27 August 2013, in press   

Source: Science Direct / Traduction et adaptation: NZ