Nombre total de pages vues

jeudi 12 septembre 2013

Traitements adjuvants de l’adénocarcinome pancréatique réséqué: revue systématique et méta-analyse de réseau

Carcinome du pancréas
Source iconographique: http://www.inserm.fr/thematiques/cancer/dossiers/cancer-du-pancreas
Les traitements adjuvants de l’adénocarcinome pancréatique comprennent notamment  fluorouracile, gemcitabine, chimio-radiothérapie, et chimio-radiothérapie avec fluorouracile ou gemcitabine. Comme il n’existe aucun protocole optimal déclaré comme tel, notre but était de comparer ces traitements en termes de survie globale et d’effets toxiques de grade 3-4 observés après résection tumorale ; par la réalisation d’une revue systématique et d’une méta-analyse bayésienne sur réseaux documentaires.

 Nous avons recherché dans PubMed des registres d’essai cliniques ainsi que des revues de littérature et résumés d’essais contrôlés randomisés comparant les cinq traitements mentionnés plus haut entre eux ou en observation seule, publiées avant le 30 avril 2013. Nous avons estimé les hazard ratios relatifs (HRs) pour ce qui est des décès et les odds ratios relatifs (ORs) pour ce qui est des effets toxiques relevés sur les différents protocoles thérapeutiques appliqués, en combinant les HRs relatifs aux décès et aux durées de survie et les ORs pour les effets toxiques observés sur les essais inclus. Nous avons analysé les effets de facteurs pronostics sur les bénéfices en termes de survie obtenue grâce aux thérapies adjuvante, à l’aide d’une méta-analyse de régression.

10 articles éligibles faisant rapport de neuf essais cliniques ont été retenus et inclus dans les analyses. En comparaison des observations, les HRs relatifs aux décès étaient de 0,62 (intervalle de crédibilité à 95% 0,42 – 0,88) pour le fluorouracile ; 0,68 (0,44 – 1,07) pour la gemcitabine ; 0,91 (0,55 – 1,46) pour la chimio-radiothérapie + gemcitabine. La proportion de patients porteurs  de ganglions lymphatiques positifs était inversement liée avec le bénéfice de survie apporté par les traitements adjuvants. Après ajustement des données par correction de ce facteur, il a été déterminé que le fluorouracile (HR 0,65 ; 0,49 – 0,84) et la gemcitabine (0,59 ; 0,41 – 0,83) ont amélioré la survie en comparaison de la prise en compte de ce paramètre sur observation seule ; alors que le chimio-radiothérapie a eu pour résultat une survie diminuée en comparaison de celle obtenue avec fluorouracile (1,69 ; 1,12 – 2,54) ou gemcitabine (1,86 ; 1,04 – 3,23). La radio-chimiothérapie + gemcitabine s’est montré la plus toxique, avec des effets hématologiques significativement plus élevés que ceux observés sous radio-chimiothérapie + fluorouracile (OR 13,33 ; 1.01 – 169,36).

La chimiothérapie + fluorouracile ou gemcitabine est le traitement adjuvant optimal à appliquer pour l’adénocarcinome pancréatique, ce protocole réduit la mortalité après chirurgie d’un tiers. La chimio-radiothérapie est moins efficace pour la prolongation de la survie et est plus toxique que la chimiothérapie. Wei-Chih Liao MD et al, in The Lancet Oncology, Early Online Publication 12 September 2013

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ