Nombre total de pages vues

mardi 3 décembre 2013

Vers une détermination des biomarqueurs de la résistance à l’insuline et du diabète de type 2: progrès accomplis à partir du métabolome*

Source iconographique et légendaire: http://titan.medhyg.ch/mh/formation/print.php3?sid=34169
La complexe étiologie du diabète de type 2 rend efficace toute action de dépistage, diagnostic et d’énonciation de pronostic ; tout cela représentant un défi à relever important pour le médecin. Le rapide développement de la métabolomique, qui fait usage de techniques analytiques telles que la spectrométrie de masse et la résonnance magnétique nucléaire, apparaît comme une approche prometteuse dans l’identification de biomarqueurs du diabète et des états d’insulino-résistance précédant une pathologie patente. Ainsi, les succès initiaux d’études métabolomiques ont donné des indications de biomarqueurs potentiels de la résistance à l’insuline et pour l’identification de personnes à risque dans le développement du diabète, avec un accent particulier sur les acides aminés et le métabolisme des lipides. Ces biomarqueurs nous aideront à améliorer la recherche et la gestion des traitements du diabète. 

En particulier, plusieurs biomarqueurs déjà identifiés pourraient être utilisés pour une alerte précoce de risque de diabète. De plus, les changements dans les biomarqueurs sélectionnés pourraient faire figure d’indicateurs d’efficacité des diverses interventions thérapeutiques pour le diabète de type 2 et le syndrome métabolique. Il existe précisément l’aspect prometteur des acides aminés branchés comme biomarqueurs de dépistage du risque de diabète de type 2, permettant ainsi des interventions précoces sur le plan de la prescription d’un régime alimentaire adéquat accompagné d’exercice, dans le but de traiter et même de prévenir la maladie. Dr Lee D Roberts PhD, dans The Lancet Diabetes & Endocrinology, publication en ligne en avant – première, 3 décembre 2013

*métabolome: ensemble des petites molécules, les métabolites, tels que les intermédiaires métaboliques, les hormones et autres molécules signal, ainsi que les métabolites secondaires, qui peuvent être trouvées dans un échantillon biologique. (...). cf Wikipedia. 

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ