Nombre total de pages vues

vendredi 20 mars 2015

#Cell #actine #flux #cellule #polarité #persistancecellulaire Les flux d’actine comme médiateurs du couplage universel entre vitesse de mouvement et persistance cellulaires

Malgré le fait que différents types cellulaires suivent des schémas de migration distincts, la locomotion de tous les types cellulaires suivent une règle universelle simple : la rectitude du mouvement (persistance) est une fonction exponentielle de la vitesse. Cette loi générale de migration cellulaire s’explique à partir d’un modèle physique basé sur les facteurs de polarité régissant le transport par les flux rétrogrades d’actine, permettant de définir un diagramme des trajectoires possibles de la cellule.    

Les mouvements spécifiques de la cellule lui confèrent des fonctions essentielles dans le développement, l’immunité, et le cancer. Des schémas variés de migrations cellulaires ont été rapportés, mais aucune règle générale relative à ce processus n’a émergé jusqu’à présent. Ici, nous montrons sur les bases de données expérimentales recueillies in vitro et in vivo que la persistance cellulaire, quantifiant la rectitude des trajectoires, est fortement corrélée à la vitesse de migration cellulaire. Nous suggérons que ce couplage universel constitue une loi générique de migration cellulaire, qui prend son origine dans le changement de polarité par l'intermédiaire des variation du flux du cytosquelette d’actine au niveau de la cellule. Notre analyse repose sur un modèle théorique que nous validons par la mesure de la persistance cellulaire avec la modulation de la vitesse du flux d’actine et avec la manipulation optogénétique de la liaison d’un régulateur de l’actine sur les filaments d’actine. Au-delà de la prédiction quantitative de couplage, le modèle aboutit à une phase générique de trajectoires cellulaires, récapitulant toute la gamme des schémas de migrations observés. Paolo Maiuri et al, dans Cell, publication en ligne en avant – première, 19 mars 2015

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle: Science Direct / Traduction et adaptation : NZ