Nombre total de pages vues

mardi 24 mars 2015

#thelancetrespiratorymedicine #tuberculose #dépistage #essaiXpert #microscopie Essai Xpert MTB/RIF pour le diagnostic de la tuberculose pulmonaire chez les enfants : revue systématique et méta-analyse

Myobacterium tuberculosis. Maladie connue depuis l'antiquité, il faut toutefois attendre 1882 pour que le germe responsable de la tuberculose soit identifié par le médecin allemand Robert Koch: il s'agit d'un bacille tuberculeux de la famille des myobactéries, Myobacterium tuberculosis, mais que l'on désigne souvent par le nom de son découvreur, le bacille de Koch
Source iconographique et légendaire: http://www.inserm.fr/thematiques/immunologie-inflammation-infectiologie-et-microbiologie/dossiers-d-information/tuberculose
La confirmation microbiologique d’une tuberculose chez l’enfant est rare, du fait de la difficulté de collection des échantillons, de la faible sensibilité de l’observation microscopique des frottis de dépistage, et de la faible accessibilité aux cultures microbiennes. Notre but était d’établir des comptes rendus d’estimation de sensibilité et de spécificité du test de dépistage Xpert MTB/RIF en comparaison des tests microscopiques dans le diagnostic de la tuberculose pulmonaire chez les enfants.

Nous avons recherché les études publiées jusqu’au 6 janvier 2015, rendant compte de résultats obtenus à l’aide de Xpert dans tout environnement avec des enfants atteints ou non d’infection VIH. Nous avons systématiquement passé en revue les études comparant la précision de dépistage à l’aide de Xpert MTB/RIF (Xpert) versus microscopie, pour la détection de la tuberculose pulmonaire et de la résistance à la rifampicine chez les enfants de moins de 16 ans contre deux standards de référence – résultats de culture et résultats négatifs de culture chez des enfants ayant commencé un traitement anti-tuberculeux. Nous avons effectué une méta-analyse des résultats à l’aide d’un modèle à effets aléatoires à deux variables.

Nous avons identifié 15 études incluant 4 768 échantillons de mucus chez 3 640 enfants dépistés pour la tuberculose pulmonaire. Les tests sur culture se sont révélés positifs chez 12% (420 sur 3640) de tous les enfants évalués, et Xpert était positif chez 11% (406 sur 3640) d’entre eux. En comparaison des tests effectués sur culture, les résultats mutualisés de sensibilité et de spécificité de Xpert pour la détection de la tuberculose étaient de 62% (Intervalle de Confiance [IC] 95% 51-73) et 98% (97-99), respectivement, avec l’utilisation d’échantillons de crachats obtenus par expectoration spontanée ou provoquée et de 66% (51-81) et 98% (96-99), respectivement, avec l’utilisation d’échantillons obtenus par lavage gastrique. La sensibilité de dépistage avec Xpert était de 36%-44% plus élevée que la sensibilité de dépistage par microscope. La sensibilité du dépistage Xpert effectué chez les enfants négatifs aux tests de culture et ayant commencé leur traitement antituberculeux était de 2% (1-3) pour ce qui est des crachats expectorés spontanément ou induits. Les résultats mutualisés de sensibilité et de spécificité de détection de la résistance à la rifampicine était de 86% (IC 95% 53-98) et de 98% (94-100), respectivement.

En comparaison avec la microscopie, le test Xpert offre une sensibilité meilleure pour le diagnostic de la tuberculose pulmonaire chez les enfants, et la généralisation de son utilisation apportera une amélioration du diagnostic de la tuberculose chez les enfants. Bien que Xpert soit une aide dans la rapide confirmation de la maladie, sa sensibilité demeure suboptimale en comparaison des tests effectués sur culture. Un résultat négatif obtenu avec Xpert n’exclut pas une tuberculose. Une bonne acuité clinique est encore nécessaire pour décider du calendrier d’administration d’un traitement antituberculeux et la poursuite de la recherche de méthodes de diagnostic encore meilleures reste cruciale. Dr Anne K Detjen, MD, et al, dans The Lancet Respiratory Medicine, publication en ligne en avant-première, 23 mars 2015

Financement : OMS, Programme Global Tuberculose de l’Hôpital des Enfants du Texas

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ