Nombre total de pages vues

lundi 14 mars 2016

#trendsincellbiology #golgi #superhélice #golgine À la recherche de l’appareil de Golgi : Les protéines de la superhélice Golgine en montrent le chemin

L'appareil de Golgi comprend de multiples sacs aplatis qui forment des citernes. Il assure la réception , la modification, le triage, l'emballage, et l'expédition des protéines en provenance du réticulum endoplasmique rugueux vers les endroits désirés. (...).
Source iconographique et légendaire: http://www.lesbeauxjardins.com/cours/botanique/2-cytologie/cytoplasme.htm
L’appareil de Golgi se situe au centre la voie sécrétoire. Il est constitué d’une série de compartiments aplatis, empilés et connectés entre eux, arborant l’aspect de citernes enrubannées.  Le Golgi est responsable de la maturation et de la modification post-synthèse des protéines et des lipides, il importe et exporte provenant de et à destination de nombreuses destinations différentes au sein de la cellule. Ce complexe réseau de transport fonctionne de manière sélective : seules les vésicules appropriées fusionnent avec la membrane assurant un transfert vers la correcte destination.

Récemment, un groupe de protéines formant des superhélices appelées golgines ont montré leur capacité à non seulement capturer les vésicules entrantes, mais aussi à conférer une spécificité dans le déroulement de la phase de leur attacheme à la membrane cellulaire. Cela soulève beaucoup de questions intéressantes sur la manière d’interagir avec d’autres composantes du trafic membranaire, dont certaines contribuent également à la spécificité. Alison K. Gillingham, Sean Munro dans Trends in Cell Biology, Early Online publication, 11 mars 2016  

Source: Science Direct / Traduction et adaptation: NZ