Nombre total de pages vues

lundi 9 mai 2016

#thelancet #sclérosesystémique #tocilizumab Innocuité et efficacité du tocilizumab administré par voie sous-cutanée chez des adultes atteints de sclérose systémique (faSScinate) : étude de phase 2, randomisée et contrôlée

Source: http://www.revmed.ch/rms/2006/RMS-62/31333
La sclérose systémique est une maladie autoimmune rare, invalidante ; et pour laquelle il existe peu d’options thérapeutiques. L’efficacité et l’innocuité du tocilizumab, un inhibiteur du récepteur α de l’interleukine-6 , ont été étudiées au cours de l’essai de phase 2 faSScinate chez des patients atteints de sclérose systémique.

Nous avons effectué cette étude en double-aveugle contrôlée par placebo dans 35 hôpitaux situés au Canada, en France, en Allemagne, au Royaume – Uni et aux États-Unis d’Amérique. Nous avons recruté des adultes atteints de sclérose systémique en progression depuis 5 années ou moins, à partir du premier signe ou symptôme (...). Les patients ont été répartis (1:1) de manière aléatoire pour recevoir soit 162 mg de tocilizumab par semaine par voie sous-cutanée, soit le placebo. Le critère principal d’évaluation était la différence entre les moyennes de changement du score de Rodnan modifié (mesurant l’atteinte cutanée) à 24 semaines, en comparaison  de la ligne de base. (…)

Nous avons recruté 87 patients : 43 ont été aléatoirement désignés pour constituer le groupe recevant le tocilizumab, et 44 ont été aléatoirement désignés pour constituer le groupe recevant le placebo.
Le changement moyen du score de Rodnan modifié, ajusté par la méthode des moindres carrés à 24 semaines était de -3.92 dans le groupe tocilizumab et de -1.22 dans le groupe placebo (différence -2.70, Intervalle de Confiance [IC] 95% : de -5.85 à 0.45 ; p=0.0915).
Le changement moyen ajusté par la méthode des moindres carrés  à 48 semaines était de -6.33 dans le groupe tocilizumab et de -2.77 dans le groupe placebo (différence moyenne entre traitements -3.55, IC 95% : de -7.23 à 0.12 ; p=0.0579). Dans l’une des analyses exploratoires effectuées, moins de patients du groupe tocilizumab que du groupe placebo ont montré une baisse de la capacité vitale prédite à 48 semaines (p=0.0373). Cependant, nous n’avons détecté aucune différence significative en termes d’invalidité, de fatigue, de démangeaisons ou de gravité globale de la maladie (…).
42 (98%) des 43 patients du groupe tocilizumab versus 40 (91%) des 44 patients du groupe placebo ont présenté des évènements indésirables. 14 (33%) patients versus 15 (34%) patients ont présenté des évènements indésirables graves. Les infections sérieuses étaient plus communes dans le groupe tocilizumab (sept [16%] patients sur 43) que dans le groupe placebo (deux [5%] patients sur 44). Un patient est décédé ; la cause de son décès était liée au traitement tocilizumab.

Le tocilizumab n’a pas été associé à une réduction significative de l’épaississement de la peau. Cependant, cette différence était plus importante dans le groupe tocilizumab que dans le groupe placebo, et nous avons trouvé des évidences d’une baisse moins importante de capacité vitale forcée. L’efficacité et l’innocuité du tocilizumab devrait être l’objet d’investigations dans des essais de phase 3 avant que des conclusions définitives puissent être énoncées à propos de ses risques et bénéfices. Prof Dinesh Khanna, MD, et al, dans The Lancet, publication en ligne en avant-première, 5 mai 2016

Financement : F Hoffmann-La Roche, Genentech.

Source : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire