Nombre total de pages vues

vendredi 13 mai 2016

#trendsinendocrinologyandmetabolism #PACAP #homeostasieénergétique PACAP et défense de l’homéostasie énergétique

Deux glandes cardinales du cerveau président à l'homéostasie du métabolisme énergétique: l'hypothalamus et l'hypophyse (ou glande pituitaire)
Source iconographique: http://www.preemodj.com/une-hormone-deux-roles-sucres-differencient-saisonnalite-le-metabolisme/
Le polypeptide pituitaire activateur de l'adénylate cyclase (PACAP) est un neuropeptide joue un rôle de médiation dans diverses situations physiologiques, de la neuroprotection à la thermorégulation. PACAP est considéré comme un régulateur majeur de la réponse au stress, avec un rôle régulateur de l’équilibre psychologique et physiologique par le truchement du système nerveux autonome. Des évidences neuroanatomiques et fonctionnelles attestent du rôle de PACAP dans le métabolisme énergétique, incluant la thermogénèse, l’activité, la mobilisation des réserves énergétiques, et l’appétit. Ces évidences mises ensemble suggèrent que PACAP pourrait être incluse dans la liste toujours croissante des neuropeptides médiateurs de l’homéostasie énergétique. De futurs travaux seront nécessaires pour découvrir les subtilités de l’expression de PACAP et les voies de signalisation cellulaire responsables de la signalisation PACAP; et pourraient montrer ce faisant du potentiel pour ce neuropeptide comme cible thérapeutique, de même que pour élucider les réseaux neuroanatomiques complexes impliqués dans le bilan énergétique.  Alexander P. Rudecki et Sarah L. Gray, et al, dans Trends in Endocrinology and Metabolism, publication en ligne en avant-première, 8 mai 2016


Source : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ