lundi 7 janvier 2019

#thelancetoncology #cancer #pédiatrie Charge de morbidité du cancer chez les enfants : examen global des estimations

Enfants hospitalisés dans un service de pédiatrie jouant à des jeux vidéo. Copyright John Cole / Science Photo Library
La survie à 5 ans des enfants et des adolescents chez lesquels un cancer est diagnostiqué est d’environ 80% dans beaucoup de pays à revenu élevé. Cette estimation est encourageante, du fait qu’elle montre le progrès substantiel qui a été réalisé en matière de diagnostic et de traitement du cancer dans la population pédiatrique. Malheureusement, les données concernant les pays à faible revenu et à revenu moyen (LMICs) sont rares, et dont 90% des enfants présentant un cancer sont issus ; ce qui suggère que les estimations de survie globale sont beaucoup plus mauvaises dans ces régions. Comme les LMICs sont soumis à une transition épidémiologique rapide - avec une charge de morbidité autrefois essentiellement imputable aux maladies infectieuses et qui aujourd’hui est essentiellement imputable aux maladies non contagieuses -, le traitement du cancer à tous âges confondus est devenu UN défi MAJEUR de santé publique à relever au niveau mondial. 
Afin d’améliorer les résultats chez enfants et les adolescents diagnostiqués d’un cancer au niveau mondial, une appréciation précise de la charge globale de morbidité est la première étape à franchir dans cette perspective. Dans cette revue de littérature, nous analysons quatre études de charge globale de morbidité du cancer incluant des données recueillies chez les enfants et les adolescents. Chaque étude a été réalisée en mesurant divers paramètres et en appliquant diverses approches statistiques (...). De plus, afin de guider les futures estimations de la charge de morbidité du cancer chez les enfants, nous proposons plusieurs recommandations visant à renforcer le recueil des données et à standardiser les analyses. Finalement, ces données pourraient aider les parties prenantes à réduire la charge de morbidité du cancer chez les enfants et les adolescents. Nickhill Bhakta, MD, et al, dans The Lancet Oncology, publication en ligne le 7 janvier 2019

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : The Lancet Online / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: