jeudi 14 mars 2019

#trendsincancer #cancer #ARN #séquençage #immunothérapie Séquençage de l’ARN du Microenvironnement Tumoral dans l’Immunothérapie de Précision du Cancer

RNA sequencing : Séquençage de l’ARN
Immune infiltrate composition = Composition de l’infiltrat immunitaire
Immunological expression phenotypes = Phénotypes d’expression immunitaire
Immunological repertoire = Répertoire Immunologique
Cytolytic enzymes granzyme and perforin = Enzymes cytolytiques granzyme et perforine
Clonotype TCR = Clonotype TCR

Le Séquençage à Visée Clinique de l’ARN Est une Modalité Nouvelle et Importante pour L’Immunothérapie de Précision du Cancer. (A) Le séquençage de l’ARN peut révéler des composantes clé de la réponse immunitaire antitumorale, comprenant notamment la composition cellulaire de l’infiltration immunitaire, l’expression de voies immunitaires phénotypiques, ainsi que le répertoire des cellules immunocompétentes. (B) De nouvelles méthodes utilisent l’expression de l’ARN pour estimer l’abondance des types cellulaire clé, comme les cellules T natural killer (lymphocytes NK), qui sont importantes pour les réponses antitumorales. De plus, l’analyse de l’expression génique des voies immunitaires phénotypiques clé comme celles des cellules T cytotoxiques, peuvent révéler l’activation des voies transcriptomiques dans les cellules immunitaires infiltrantes. Enfin, la caractérisation du répertoire des récepteurs de l’immunité fournit la loupe permettant de comprendre la spécificité et de clonalité de la réponse. Abréviation : TCR, récepteur des cellules T
Le séquençage de l’ARN (ARN-seq) représente une technique à haut débit efficace pour caractériser solidement le microenvironnement tumoral (MET). L’utilisation accrue d’ARN-seq dans des contextes de recherche clinique et de recherche fondamentale représente une puissante opportunité d’accession aux nouveaux biomarqueurs thérapeutiques dans le MET. Des méthodes informatiques avancées rendent possible le décryptage de la composition des infiltrats immunitaires intratumoraux, d’en déterminer les phénotypes cellulaires, et d’en dégager le répertoire en termes de données d’ARN-seq des récepteurs immunitaires. Ces caractérisations immunitaires sont d’importance croissante pour ce qui est du guidage en immunothérapie. Ici, nous soulignons les récentes études démontrant l’utilité potentielle d’ARN-seq dans des contextes cliniques, passons en revue les méthodes informatiques utilisées pour la caractérisation du MET pour l’immunothérapie de précision du cancer, et discutons des importantes considérations dans l’interprétation des données, ainsi que des limites techniques rencontrées. Denise Lau, et al, dans Trends in Cancer, Early Online Publication, 8 March 2019

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: