mercredi 27 mars 2019

#trendsinecologyandevolution #lienssociaux Relations Dynamiques entre Transmission de l’Information et Liens Sociaux

Position sur le Plan du Réseau Social. De précédentes études ont démontré que la position sur le plan du réseau social repose sur de multiples facteurs incluant l’âge, le sexe, la génétique, et la personnalité. Il a été expérimentalement démontré que certains de ces facteurs sont le reflet de relations dynamiques basées sur la réactivité ; elles sont donc influencées par la centralité, en  exerçant de même une influence sur elle (ligne ininterrompue, flanquée de deux flèches en sens opposé en ses extrémités).  Par exemple, la position et les connections de réseau sont prédictives du schéma de la transmission parasitaire, d’une part ; alors que, la charge parasitaire et l’infection exercent une influence sur le comportement social et la position du réseau social. De la même façon, le stress est influencé par les connections sociales ; qui, à son tour, exerce une influence non seulement sur les connections sociales, mais aussi sur la capacité propre des individus à ajuster leur comportement social en réponse à leur environnement. Bien qu’il n’existe encore aucune évidence expérimentale, il est possible que des facteurs additionnels (indiqué avec des astérisques *), comme le statut social et reproducteur, sont aussi influencés par la centralité, en plus de l’influence qu’elle exerce. De plus, les relations basées sur la réactivité existent vraisemblablement entre centralité sociale et transmission de l’information (ligne discontinue). 
La compréhension des vecteurs de la sociabilité représente un objectif majeur en biologie. Des différences individuelles dans le domaine des liens sociaux sont déterminants pour la structuration globale du groupe et ont des conséquences sur un grand nombre de processus, y compris lorsque les individus acquièrent de l’information de leurs congénères. Aussi, des effets allant dans des directions opposées - alors que l’acquisition de l’information et sa transmission ont des conséquences sur les liens sociaux -, ont tendance à s’étendre. Cependant, ces effets sont largement méconnus. Nous proposons que les individus possédant la faculté d’apprentissage constructif de leur environnement deviennent des partenaires de valeur sur le plan de la sociabilité, acquérant une grande faculté d’établissement de connections entre individus ; menant ce faisant à une dynamique relationnelle basée sur la réactivité, s’agissant des liens sociaux et de la circulation de l’information qui en résulte. Ces dynamiques ont le potentiel de changer notre compréhension de l’évolution sociale, expliquant notamment en quoi la sélection agit sur les comportements et en quoi la sociabilité agit sur les processus au niveau d’une population. Ipek G. Kulahci et John L. Quinn dans Trends in Ecology and Evolution, publication en ligne en avant-première, 19 mars 2019

Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Aucun commentaire: