Nombre total de pages vues

mardi 4 janvier 2011

Eruption cutanée de premier cycle de traitement et survie chez des patients atteints de cancer du poumon non à petites cellules recevant du cetuximab combiné à une chimiothérapie en première ligne: analyse d'un sous-groupe de données de l'étude de phase 3 FLEX

Cancer du poumon non à petites cellules. Source: Science Image Library
L'Etude randomisée de phase 3 Erbitux en première ligne dans le cancer du poumon (FLEX) a montré que l'ajoût du cetuximab à la cisplatin et à la vinorelbine amélorait la survie de façon significative, en comparaison de la seule chimiothérapie; dans le traitement en première ligne du cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC dans le texte original). Le principal effet adverse observé, lié au traitement au cetuximab, était la survenue d'une éruption cutanée acnéiforme.

La présente étude établit une corrélation entre cette poussée acnéique avec le bénéfice clinique dû au traitement.

518 patients recevant cetuximab + chimiothérapie et 540 patients recevant la seule chimiothérapie étaient en vie au jour 21.

L'interprétation est que l'éruption cutanée de premier cycle de traitement est associée à de meilleurs résultats chez les patients avec un NSCLC avancé, recevant cisplatin et vinorelbine + cetuximab comme traitement en première ligne. L'éruption cutanée de premier cycle de traitement pourrait donc servir de marqueur clinique permettant l'ajustement du traitement au cetuximab du NSCLC avancé chez les patients susceptibles d'en tirer en bénéfice significatif. Gatzemeier et al in The Lancet Ocology, Volume 12 Issue 1 (pp. 30-37), January 2011

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ