Nombre total de pages vues

vendredi 21 janvier 2011

Régulation négative et récepteurs nucléaires: pléthore de mécanismes

Structure protéique des récepteurs nucléaires. Source: Wikipédia
Les récepteurs nucléaires sont les régulateurs transcriptionnels les plus connus. Nos connaissances des mécanismes par lesquels il y a activation de la transcription en réponse à une liaison ligand-récepteur sont approfondies; ainsi que nos connaissances relatives à la répression de la transcription en absence de ligand. Cependant, les régulations endocriniennes requièrent souvent une liaison ligand-récepteur pour également inhiber la transcription d'un ensemble défini de gènes. Une compréhension du mécanisme de répression induite par la liaison ligand-récepteur; et en quoi ce mécanisme diffère de l'activation demeure une énigme. Un certain nombre d'études récentes ont directement ou indirectement traité ce problème. Toutefois, plus on accumule de données, plus le mystère s'épaissit. Guilherme M. Santos et al in Trends in Endocrinology and Metabolism 702 (2011, in press)

Source: http://www.sciencedirect.com/ / Traduction et adaptation: NZ