Nombre total de pages vues

vendredi 8 avril 2011

Immunochimiothérapie atténuée (R-miniCHOP) chez des patients âgés de plus de 80 ans atteints de lymphome diffus à grandes cellules B: un essai multicentrique de phase 2 à simple bras

Lymphome diffus à grandes cellules B. Source: www.sante.univ-nantes.fr
Le lymphome diffus à grandes cellules est un cancer commun chez les patients âgés. Alors qu'un traitement standard a été mis au point chez des patients plus jeunes, encore aucune étude prospective n'a été réalisée chez des patients âgés de plus de 80 ans, jusqu'à présent. Notre but était d'étudier l'efficacité et la sécurité d'une dose réduite de CHOP (doxorubicin, cyclophosphamide, vincristine, et prednisone) administrée en chimiothérapie avec une dose conventionnelle de rituximab chez des patients âgés atteints de lymphome diffus à grandes cellules B.

Nous avons effectué une étude multicentrique de phase 2 à simple bras, prospective, avec des patients âgés de plus de 80 ans, atteints d'un lymphome diffus à grandes cellules B. Les patients inclus dans l'étude provenaient de 38 centres situés en France et en Belgique. Tous les patients ont reçu 6 cycles de rituximab combiné à de faibles doses de CHOP (R-miniCHOP) toutes les 3 semaines. (...) Le critère principal d'efficacité était la survie globale (...) non-ajusté et ajusté à des facteurs pronostics basaux. L'analyse a été effectuée sur la population en "intention de traiter". (...).

150 patients ont été enrôlés entre le 9 janvier 2009 et le 23 janvier 2009, 149 d'entre eux ont été inclus dans l'étude. L'âge médian était de 83 ans (mini: 80 - maxi: 95). Après une durée médiane de suivi de 20 mois (mini: 0 - maxi: 45), la survie médiane était de 29 mois (avec un intervalle de confiance de 95%) (...). 58 décès ont été rapportés; 33 d'entre eux directement dûs à la progression de lymphome et 12 morts dûs à la toxicité du traitement.(...).

Pour conclure, le R-miniCHOP offre un bon compromis d'efficacité et de sécurité chez des patients âgés de plus de 80 ans. R-miniCHOP devrait donc être considéré comme un nouveau traitement standard chez ce sous-groupe de patients. Frédéric Peyrade et al, in The Lancet Oncology, Early Online Publication, 8 April 2011.

Source: www.thelancet.com / Traduction et adaptation: NZ