Pages vues le mois dernier

mardi 25 octobre 2011

Cathéter de Foley versus gel vaginal de prostaglandine E2 pour induction du travail à terme (essai PROBAAT): un essai ouvert, randomisé et contrôlé

Cathéter de Foley. Source: www.dailymail.co.uk/health/article-2053024/In...
L'induction du travail est une procédure commune en obstétrique. A la fois des méthodes mécaniques (par exemple par cathéter de Foley) et pharmacologiques (par exemple les prostaglandines) sont utilisées pour l'induction du travail chez les femmes dont le col de l'utérus est défavorable. Notre but était de comparer l'efficacité et la sécurité dans l'induction du travail à l'aide d'un cathéter de Foley, en comparaison de l'induction du travail à l'aide d'un gel vaginal de prostaglandine E2.

Nous avons effectué un essai ouvert, contrôlé randomisé dans 12 hôpitaux aux Pays - Bas entre le 10 février 2009 et le 17 mai 2010. Nous avons enrolé des femmes enceintes à terme porteuses d'un enfant unique en présentation céphalique, aux membranes intactes, au col de l'utérus défavorable avec indication d'induction du travail, et sans césarienne préalable. Les participantes ont été réparties au hasard par randomisation online dans: 1. un groupe avec induction du travail à l'aide d'un cathéter de Foley (30 mL) ou dans: 2. un groupe avec induction du travail à l'aide d'un gel vaginal de prostaglandine E2 (1:1). Du fait de la nature de l'intervention, cette étude n'a pas été effectuée en insu (étude ouverte). Le paramètre principal d'efficacité était le taux de césarienne. Les paramètres secondaires d'efficacité étaient le taux de morbidité maternelle et du nouveau-né au moment de l'intervention pour l'accouchement. Toutes les analyses ont été effectuées sur population en "intention de traiter". Une méta - analyse a également été effectuée.

824 femmes ont été assignées pour induction au travail; soit à l'aide d'un cathéter de Foley (n=412), soit à l'aide d'un gel vaginal de prostaglandine E2 (n=412). les taux de césariennes étaient pratiquement les mêmes dans les 2 groupes [23% vs 20% (...)]. Une méta analyse incluant nos données a confirmé que le cathéter de Foley ne réduisait pas les risques de césarienne. Nous avons enregistré 2 événements indésirables graves, tous deux dans le groupe prostaglandine: une perforation de l'utérus et une rupture de l'utérus.

Chez les femmes avec un col de l'utérus défavorable à terme, l'induction du travail à l'aide d'un cathéter de Foley reste similaire à l'induction du travail à l'aide d'un gel vaginal de prostaglandine E2. Marta Jozwiak et al, in The Lancet, Early Online Publication, 25 october 2011, in press

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ
Enregistrer un commentaire