Nombre total de pages vues

vendredi 21 octobre 2011

Etude de l'administration de letrozole seul et de tamoxifène seul et en sequence chez des femmes post-ménaupausées atteintes de cancer du sein exprimant des récepteurs aux hormones stéroïdes: essai clinique BIG 1-98 randomisé à 8,1 années de suivi médian

Facteurs de risque dans le cancer du sein.
Breast Cancer = Cancer du Sein
Direct factors = Facteurs directs
Radiation, especially during puberty = Radiation, spécialement pendant la puberté
Inherited mutations = Mutations héréditaires
Vulnerability factors = Facteurs de vulnérabilité
Early menses = Régles précoces
Late menopause = Ménopause tardive
No pregancy or lactation = Pas de grossesse ou de lactation
Contributing Factors = Facteurs Contribuant
Lack of exercise = Manque d'exercice
Excess of alcohol = Excès d'alcool
Deficiences of vitamin D, fiber, melatonin = Déficiences en vitamine D, fibres, mélatonine
Harmful xenohormones = Xenohormones toxiques
some plastics, fuels, pesticides = certains platiques, carburants, pesticides
Increased insulin-like growth factor = IGF augmenté
Source: ehp.niehs.nih.gov/.../davis-full.html
Les femmes post-ménopausées atteintes d'un cancer du sein en stade précoce, exprimant des récepteurs hormonaux, ont un risque persistant de récurrence de la pathologie et à long terme et de mortalité. Ainsi, des essais cliniques pour l'études des hormono-thérapies destinées à cette population de patientes nécessitent un suivi prolongé. Nous présentons une mise à jour des résultats d'efficacité de l'étude BIG 1-98 (Breast International Group) - "Groupe Sein International".

L'essai BIG 1-98 est un essai de phase 3 en double insu, randomisé, effectué chez des femmes post-ménopausées atteintes de cancer du sein en phase précoce, exprimant des récepteurs hormonaux; comparant cinq (5) ans de monothérapie tamoxifène ou letrozole, ou traitement séquentiel de deux (2) ans avec l'un des produits, suivi de trois (3) ans avec l'autre produit. La randomisation a été effectuée en permutation de blocs (mini - pools de patients) et la stratification selon l'option de randomisation à 2 bras ou à quatre (4) bras, l'institution participante et la chimiothérapie utilisée. Le paramètre d'efficacité principal était la survie en l'absence de maladie [les événements étant cancer du sein en rechute (...) ou la mort sans événement cancer préalable]. Les paramètres d'efficacité secondaires étaient la survie globale, l'intervalle de non - récurrence (DRFI) et l'intervalle d'absence de cancer du sein (BCFI). La comparaison entre les 2 monothérapies incluait des patients assignés de manière aléatoire à un traitement tamoxifène ou un traitement letrozole pour une période de 5 ans. (...). La comparaison entre les traitements séquentiels à la monothérapie letrozole incluait des patients recrutés en assignés de manière aléatoire à un traitement letrozole pour une période de 5 ans, un traitement letrozole pour une période de 2 ans suivi d'un traitement tamoxifène pour une période de 3 ans, ou traitement tamoxifène pour une période de 2 ans suivi d'un traitement letrozole pour une période de 3 ans. Tous les patients inclus ont suivi les traitements jusqu'au bout. (...).

8010 patients ont été inclus dans cet essai; avec un suivi médian de 8,1 années (de 0 à 12,4 ans). 2459 patients ont été désignés de manière aléatoire sur une monothérapie tamoxifène pendant 5 ans et 2463 patients ont été désignés de manière aléatoire sur une monothérapie letrozole pendant 5 ans. Dans l'option à 4 bras de l'essai, 1546 patients ont été assignés de manière aléatoire au traitement letrozole pendant 5 ans, 1548 patients l'ont été au traitement tamoxifène pendant 5 ans; 1540 patients assignés au traitement letrozole pendant 2 ans suivi d'un traitement tamoxifène pendant 3 ans; et 1548 patients assignés au traitement tamoxifène pendant 2 ans suivi d'un traitement letrozole pendant 3 ans. A un suivi médian de 8,7 années post-randomisation, la monothérapie letrozole s'est montrée significativement meilleure que la monothérapie tamoxifène (...). Pas de différences significatives d'efficacité intergroupe n'a été relevée pour les protocoles de traitements séquentiels. (...).

Pour les femmes post-ménopausées atteintes d'un cancer répondant aux hormones, une diminution de la rechute du cancer du sein et de la mortalité est obtenue par monothérapie au letrozole en comparaison de la monothérapie au tamoxifène. Les traitements séquentiels impliquant le tamoxifène et le letrozole n'apportent pas d'amélioration des résultats, en comparaison d'une monothérapie letrozole, mais pourraient se révéler être des stratégies utiles lorsque l'on considère le risque individuel de rechute ou de tolérance au traitement. Meredith M. Regan MD et al, in The Lancet Oncology, Early Online Publication 21 october 2011, in press

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ   
Enregistrer un commentaire