Nombre total de pages vues

vendredi 2 décembre 2011

Autocontrôle et prise d'anticoagulants oraux: revue systématique et méta-analyse de données - patients individuelles

CoaguChek XS - l'appareil pour l'autocontrôle de la coagulation (Copyright F. Hoffmann-La Roche Ltd). Source:  https:/.../coaguchekxsgerinnungsmonitor.aspx
La prise d'anticoagulants en autocontrôle et en autonomie s'est révélée non - pertinente jusqu'à présent, malgré les preuves de son efficacité. Afin de clarifier la validité d'un autocontrôle de la prise d'anticoagulants oraux, nous avons effectué une méta-analyse des données individuelles de patients, afin de pallier au manque de données concernant les effets au moment du décès, la date de la première hémorragie et des thromboembolies observées.

Nous avons effectué nos recherches bibliographiques à l'aide de la version "Ovide" des bases de données Embase (1980-2009) et Medline (1966-2009), en nous limitant aux essais cliniques randomisés avec adoption d'une stratégie de sensibilité maximale. Nous nous sommes rapprochés de tous les auteurs des essais cliniques inclus et leur avons demandé les données individuelles des patients. Les premiers paramètres pris en compte étaient le moment du décès, la date de la première hémorragie et du premier événement thromboembolique. Nous avons effectué des analyses de sous-groupe en fonction de l'âge, le type du groupe de soins (soins par anticoagulant à l'hôpital versus soins de santé primaire), autocontrôle seul versus gestion en autonomie totale, et le sexe. Nous avons étudié et analysé les patients pourvus de valvules cardiaques artificielles ou atteints de fibrillation auriculaire séparément. Nous avons utlisé un modèle à effet aléatoire pour calculer le rapport des risques instantanés ("hazard ratios") et avons effectué des tests de mesure d'intéraction et d'hétérogénécité, et en avons tiré le délai spécifique nécessaire aux traitements.

Sur 1357 résumés d'articles, nous avons inclus 11 essais cliniques réunissant les données de 6417 participants et 12800 personnes-années de suivi. Nous avons pu identifier et montrer une réduction significative des événements thromboemboliques dans le groupe "auto-contrôle" (hasard ratio 0,51; IC 95% 0,31-1,09), mais pas pour les événements hémorragiques majeurs (0,88; 0,74-1,06) ou la mort (0,82; 0,62-1,09). Les participants plus jeunes que 55 ans ont montré une réduction très significative pour ce qui est des événements thrombotiques (0,33; 0,17-0,66) comme chez les patients pourvus de valvules cardiaques artificielles (0,52; 0,35-0,77). L'analyse des événements principaux chez les sujets très âgés (>= 85 ans, n=99) n'a pas montré d'effets indésirables dans l'ensemble des résultats mesurés suite aux interventions.

Notre analyse montre que l'autocontrôle et la prise en charge en autonomie est une option sûre chez les patients  appropriés, à tout âge. Les patients devraient également se voir offrir une option de prise en charge de leur maladie, avec soutien des unités de soins en arrière plan. Dr Carl Heneghan, DPhil, in The Lancet, early Online Publication, 1 December 2011

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ
Enregistrer un commentaire