Nombre total de pages vues

jeudi 15 décembre 2011

Déconstruction du réseau transcriptionnel p53 dans la suppression tumorale

Shéma de la structure primaire de la protéine p53. La protéine p53 est une phosphoprotéine de 393 acides aminés de poids moléculaire 393kDa. On la trouve en très petite quantité dans les cellules normales, mais en grande abondance dans les cellules transformées en culture ou dans les tumeurs humaines. Source: www.inrp.fr/.../dossiers/p53/html/pointp53.htm
p53 est un suppresseur tumoral pivot qui induit l'apoptose, l'arrêt du cycle cellulaire et la sénescence en réponse à des signaux de stress. Bien que l'activation transcriptionnelle induite par p53 soit importante pour ces réponses, les mécanismes sous-jacents de la suppression tumorale reste une énigme. A ce jour, aucun gène cible, ou groupe de gènes cibles spécifiques du facteur p53 de souris knockout n'a permis de fournir les données pour expliquer la très forte prédisposition aux tumeurs des souris p53 null. Cependant, une analyse récente effectuée sur modèle murin de souris, exprimant une transactivation des domaines mutants de p53, a révélé un nouveau groupe de gènes cibles du facteur p53 médiant la suppression tumorale in vivo. Nous présentons ici un aperçu des gènes cibles de p53 connus, des phénotypes tumoraux de modèles de souris knockout, et abordons la récente identification des nouvelles cibles transcriptionnelles et leur forte contribution dans l'amélioration de notre compréhension des réseaux transcriptionnels centraux de suppression tumorale p53-médiée. Kathryn T. Bieging and Laura D. Attardi, in Trends in Cell Biology - 843, online 9 December 2011, in press

Source: http://www.sciencedirect.com/ / Traduction et adaptation: NZ 
Enregistrer un commentaire