Nombre total de pages vues

lundi 19 décembre 2011

Résistance aux anitiviraux au cours de la pandémie de grippe AH1N1: santé publique, laboratoire et perspectives cliniques

Vaccins: GSK inaugure un nouveau site dans un marché en pleine croissance. Agence France Presse, 15 décembre 2011. Source: etat-exception.blogspot.com/
Le virus de la grippe AH1N1 est la cause de la première pandémie à une époque où les médicaments antiviraux, inhibiteurs de la neuraminidase, sont disponibles dans de nombreux pays. Les expériences effectuées dans le domaine de la détection du virus et de l'évaluation de la résistance aux antiviraux pendant la pandémie ont fourni d'importantes avancées pour les conduites à tenir en santé publique, la pratique des tests de laboratoire et la prise en charge clinique. Nous proposons des recommandations pour le test de sensibilité aux antiviraux, le compte rendu des résultats des résultats et la prise en charge des patients contaminés par le virus de la grippe AH1N1 en 2009. Le contrôle global et systématique de la résistance aux antiviraux, dans un environnement avec présence de virus de la grippe, est crucial pour permettre aux autorités de santé publique de présenter des recommandations cliniques pour l'utilisation des antiviraux, spécialement depuis la contagion généralisée au virus AH1N1, résistant à l'oseltamivir, en 2009. Des études plus approfondies sont nécessaires pour mieux comprendre la prise en charge de groupes de patients spécifiques comme les patients immunodéprimés. Sont à optimiser les tratements antiviraux, l'analyse des échantillons et le reporting des résultats de sensibilité. Dr Aeron C Hurt, in The Lancet Infectious Diseases, Early Online Publication, 19 December 2011

Source: http://www.thelancet.com/ / Traduction et adaptation: NZ
Enregistrer un commentaire