Nombre total de pages vues

vendredi 6 janvier 2012

Administration de firategrast pour le traitement des formes cycliques de la sclérose en plaques: une étude randomisée de phase 2, en double aveugle et contrôlée par placebo

Les deux types de cellules qui fabriquent la myéline (Inserm, Carole Fumat). La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurologie chronique, souvent invalidante, qui touche uniquement le système nerveux central (cerveau et moëlle épinière). (...) Un consensus admet que la SEP appartient également aux maladies auto-immunes. Source iconographique et légendaire: www.inserm.fr/de-a-a-z/sclerose-en-plaques
Le traitement par anticorps monoclonal contre l'intégrine alpha-4-beta est efficace chez les patients atteints de sclérose en plaques (SEP), avec quelques problèmes de sécurité. Nous avons étudié l'efficacité et la sécurité du firategrast, une petite molécule anti - intégrine alpha-4-beta à prise orale, chez des patients atteints de formes cycliques de la SEP.

Nous avons réalisé une étude multicentrique de phase 2 d'établissement de la posologie , randomisée et contrôlée par placebo, chez des patients atteints de formes cycliques de SEP clairement définies sur le plan clinique. Une période de traitement de  24 semaines était suivie d'une période de 12 semaines de suivi étroit, puis d'une période de 40 semaines de suivi prolongé. Les participants ont été répartis de manière aléatoire par la méthode de génération informatique par blocs, avec un ratio de 1:2:2:2, pour recevoir deux fois par jour l'un des quatre traitements suivants:
1. 150 mg de firategrast
2. 600 mg de firategrast
3a. 900 mg de firategrast (femmes)
3b. 1200 mg de firategrast (hommes)
4. placebo
De l'imagerie scanner du cerveau a été réalisée à des intervalles de 4 semaines, jusqu'à la fin de la période de suivi étroit. Le paramètre primaire mesuré était le taux cumulé de lésions nouvelles mises en évidence par injection de gadolinium pendant la période de traitement. L'analyse de ces résultats a été effectuée à l'aide d'un modèle linéaire généralisé avec distribution binomiale négative discrète, ajustée selon le sexe, la ligne de base des lésions nouvelles mises en évidence par le gadolinium, et le pays. (...).

Sur 343 sujets recrutés, 49 ont reçu 150 mg de firategrast, 95 ont reçu 600 mg de firategrast, 100 ont reçu 900 mg ou 1200 mg de firategrast, et 99 ont reçu le placebo. Une réduction de 49% (p=0,0026) du taux cumulé de lésions indentifiées par le gadolinium a été observée dans le groupe firategrast (900 mg ou 1200 mg) versus placebo (...). Dans le groupe 600 mg, une réduction non significative de 22% (p=0,2657) a été observée; pour le groupe 150 mg, c'est une augmentation de 79% (p=0,0353) des lésions qui a été relevée, par rapport au placebo.
Le firategrast était généralement bien toléré, quelle que soit la dose administrée. La fréquence totale des événements indésirables était similaire dans tous les groupes - sauf pour ce qui est du taux d'infections des voies urinaires, plus élevé dans le groupe recevant la dose élevée de firategrast. Aucun cas de leucoencéphalopathie multifocale ou d'évidences de réactivation du virus JC n'a été identifié.

L'étude a montré une efficacité du firategrast à haute dose, pour ce qui est du critère de mesure par imagerie.  Cela suggère la poursuite des investigations sur l'administration de bloqueurs de l'intégrine alpha-4-beta dans le traitement des formes cycliques de la SEP. Prof David H Miller F MedSci et al, in The Lancet Neurology, Early Online Publication, 6 January 2012

Source: http://www.thelancet.com/ Traduction et adaptation: NZ
Enregistrer un commentaire