Pages vues le mois dernier

lundi 23 avril 2012

Ingéniererie génétique de précision chez les grands mammifères

Représentation schématique des différentes approches de transgénèse. Cellules ES: cellules embryonnaires totipotentes. Cellules EG: cellultes embryonnaires germinales. ICSI: injection intracytoplasmique de sperme. KO: inactivation de gène. Bruno Passet et al, in Virologie Vol 12: 5, 351-9, septembre-octobre 2008.
Source:  http://www.jle.com/e-docs/00/04/44/A6/article.phtml?fichier=images.htm
L'ingéniererie génétique de précision, basée sur une intégration stable d'un ADN exogène dans le génome,  est très importante, chez les grands mammifères, pour le développement de modèles biomédicaux améliorés, la recherche pharmaceutique et l'accélération des processus d'élevage. L'ingéniererie génétique de précision requière (i) un locus connu d'intégration génomique, (ii) un statut bien défini pour l'ADN dit "étranger", (iii) que l'expression du trangène ne soit pas affectée par les séquences chromosomiques voisines, (iv) que les gènes endogènes ne soient pas présents sous forme mutée, et (v) qu'aucune séquence d'ADN sujette au rejet par la cellule, ne soit présente.

Récemment, des techniques moléculaires poussées utilisant des enzymes exogènes, ont ouvert la voie à des possibilités d'ingéniererie génétique encore plus sophistiquées. Ici, nous passons en revue de façon critique les développements actuels des approches de transgénèse ciblée par catalyse enzymatique interposée, chez les grands mammifères. Wiebke Garrels, Zoltan Ivics and Wilfried A. Kues, in Trends in Biotechnology - 965, online 19 April 2012, in press

Source: www.sciencedirect.com / Traduction et adaptation: NZ 
Enregistrer un commentaire