Nombre total de pages vues

mardi 11 décembre 2012

Effets de la masse corporelle et des traitements contre l’hypertension sur les taux d’accidents cardiovasculaires: sous-analyse de l’essai randomisé contrôlé ACCOMPLISH

IDM=infarctus du myocarde. AVC=accident vasculaire cérébral. Tableau tiré de Revue Francophone des Laboratoires Volume 2009, Issue 409, February 2009, Pages 27-39
Source: http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1773035X09701984

Dans des essais cliniques précédents, effectués chez des patients hypertendus à haut risque, des taux d’accidents vasculaires paradoxalement plus élevés ont été rapportés chez des patients de poids corporel normal en comparaison avec des patients obèses. Comme précédemment spécifié dans l’analyse de l’essai ACCOMPLISH (Avoiding Cardiovascular Events through Combination Therapy in Patients living with Hypertension), notre objectif était de définir si du type de traitement contre l’hypertension  dépend le résultat sur le plan cardiovasculaire chez les patients ; et également selon leur masse corporelle.

Sur la base de l’Index de Masse Corporelle (IMC), nous avons réparti l’intégralité des sujets de la  cohorte ACCOMPLISH en trois groupes: sujets obèses (IMC ≥30, n=5709), sujets en surpoids (≥ 25 à < 30, n=4157),  et sujets de poids normal (<25, n=1616). La cohorte ACCOMPLISH avait déjà été soumise à randomisation : combinaisons de traitement en un seul comprimé comprenant benazepril + hydrochlorothiazide ou benazepril + amlodipine. Nous avons comparé les taux d’accidents (ajustés selon l’âge, le sexe, de diabète, l’existence d’accident vasculaire précédent, d’attaque cérébrale, ou de maladie rénale chronique) pour ce qui est du paramètre principal de mesure, à savoir le décès dû à une maladie cardiovasculaire, ou la déclaration d’un infarctus du myocarde non mortel ou d’une attaque cérébrale. L’analyse a été effectuée sur population en intention de traiter. (…).

Dans le groupe de patients recevant benazepril + hydrochlorothiazide, le paramètre principal mesuré (par 1000 patients-années) était de 30,7 chez les sujets de poids normal ; de 21,9 chez les sujets en surpoids ; et de 18,2 chez les patients obèses (p pour comparaison globale intergroupes = 0,0034). Cependant, chez les sujets recevant benazepril + amlodipine, le paramètre principal mesuré n’a pas différé entre les trois groupes de BMI différents (18,2 ; 16,9 ; et 16,5 respectivement; p pour comparaison globale intergroupes = 0,9721). Chez les individus obèses, les taux d’accidents cardiovasculaires primaires étaient similaires dans les groupes benazepril + hydrochlorothiazide et benazepril + amlodipine ; ces taux étaient toutefois significativement plus bas chez les sujets en surpoids sous benazepril + amlodipine (hazard ratio 0,76 ; Intervalle de Confiance – IC – 95% 0,59-0,94 ; p=0,0369) et chez les sujets de poids normal (0,57 ; 0,39-0,84 ; p=0,0037).

L’hypertension chez les patients de poids normal et chez les sujets obèses pourraient être médiés par différents mécanismes. Le traitement à base de thiazide offre une protection cardiovasculaire moindre chez les patients de poids normal que chez les patients obèses, mais le traitement à base d’amlodipine est d’une efficacité égale, à travers les sous-groupes d’IMC et offre donc une meilleure protection cardiovasculaire chez les patients hypertendus de poids normal.  Prof. Michael A Weber MD et al, in The Lancet, Early Online Publication, 6 December 2012, in press

Financement: Novartis Pharmaceuticals

Source: The Lancet Online / Traduction et adaptation: NZ