Nombre total de pages vues

vendredi 26 avril 2013

Écologie des écosystèmes: contraintes liées aux contraintes dimensionnelles des pyramides de la vie

Schéma fléché du devenir de la matière prélevée par un être vivant. par H'arnet, 23 août 2007. In Wikipedia Commons.
Source:  http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Devenir_de_la_mati%C3%A8re_pr%C3%A9lev%C3%A9e.PNG?uselang=fr

La répartition de la biomasse et des flux énergétiques dans les écosystèmes sont traditionnellement décrits à l’aide de pyramides trophiques représentant des spectres* directement fonction de leurs importances respectives, plus particulièrement dans les écosystèmes aquatiques. Ici, nous montrons que ces méthodes sont des représentations équivalentes et interchangeables d’une même information. Bien que les pyramides soient intuitivement perçues comme des outils graphiques de représentation des spectres illustrant les flux métaboliques constituant les données quantifiées de l’approche de théorie écologique basée sur la taille. Nous montrons que les pyramides à large base devraient être prédominantes dans le monde réel, alors que les pyramides à large sommet sont l’indication d’une surestimation de l’abondance des prédateurs ou de la disponibilité en énergie. La notion de pyramide écologique et permet la désignation de la dimension du spectre comme concept central en écologie des écosystèmes. Cette notion fournit un cadre puissant pour la compréhension des différentes structures communautaires du vivant et pour l’élaboration des scénarios possibles pouvant survenir du fait des changements climatiques.    Rowan Trebilco et al, in Trends in Ecology and Evolution - 1692, online 24 April 2013, in press

*Spectre: résultante de l’addition de différents flux / Notion à la fois biologique et physique (interprétation personnelle du traducteur)

Source: Science Direct / Traduction et adaptation: NZ